REFLEXION

Tighennif-Mascara : Le problème du transport tend à s’aggraver

Malgré les deux grèves observées depuis que le terrain servant d’agence de transport fut vendu à un privé pour servir à la construction d’un bâtiment dans le cadre de la promotion immobilière et qu’ils furent délogés pour être installés dans un espace situé en retrait de la rue, les transporteurs se voient lésés par rapport à leurs collègues des lignes de Hachem et Oued El Abtal, qui ont la possibilité de charger tout le long du boulevard des martyrs.



Tighennif-Mascara  : Le problème du  transport tend à s’aggraver
Ils sont obligés ainsi à faire la déviation par les ruelles de la ville pour arriver à l’esplanade faisant fi d’agence. Tout ceci pour les obliger à ne pas prendre en charge les citoyens habitués à prendre le bus sur le Boulevard. Si Ali disait à ce sujet « je me demande quel est la loi qui permet à ces responsables de pénaliser un transporteur et des citoyens pour les erreurs commises par des élus qui n’ont pas le sens de la gestion d’une ville et de ses citoyens. En effet, les ex. élus ont vendus une esplanade qui servait d’agence de transport de voyageurs avant même de trouver un terrain où implanter une autre agence » Le Directeur du transport que nous avons consulté au sujet de ce problème disait « il n’y a pas de problème au niveau de Tighennif, nous avons fait appel aux protagonistes qui se sont réunies autour d’une table pour signer un P.V dans lequel, il y a : les transporteurs de Hachem et Oued El Abtal qui ont acceptés de ne pas transiter par le boulevard et de faire le détour par la rue dite sortie de Karaouet pour arriver à l’esplanade  faisant  lieu d’agence à la sortie sud de la ville ».  Par contre, les transporteurs en question disent : nous sommes lésés dans  nos droits et la décision qui vient d’être prise n’est pas à notre avantage, les gens qui ont signés le P.V ne représentent qu’eux-mêmes  puisque sur nos deux lignes, il n’y a pas de syndicat ni de représentant, ceux qui ont signés sont en train de perturber le transport sur les deux lignes indiquées. Si les responsables de l’APC et ceux du transport ne prennent pas de décision réglementaire, nous adresserons une lettre à M. Le Wali ensuite on  entamera  une grève. Le Directeur des transports  disent qu’ils semblent être à la merci de personnes étrangères au transport et ce sont eux qui l’orientent   vers une mauvaise direction pour pénaliser les uns au profit des autres, chose que nous déplorons. 

B.Boufaden
Mardi 12 Mars 2013 - 09:07
Lu 189 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+