REFLEXION

Tiaret : AEP de la future unité de montage de véhicule "FATIA". Un entrepreneur dénonce les agissements douteux du D.H.W



Tiaret : AEP de la future unité de montage de véhicule "FATIA". Un entrepreneur dénonce les agissements douteux du D.H.W
Dans une correspondance adressée à M. le Wali et dont une copie a été remise à notre rédaction, l’entreprise qualifiée en travaux d’hydraulique et dénommée entreprise Ayad Sami Fayçal revendique l’ouverture d’une enquête relative au projet d’A.E.P de la future unité de montage « Fatia » à Bouchekkif à partir du barrage de Dahmouni et ce projet identifié comme le lot N° 05 comporte des travaux de pose de conduite y compris terrassement en haute nature et toutes sujétion.
La dite entreprise se considère comme lésée de victime d’une hogra affichée à son égard par le D.H.W. et la chronologie des faits relatée dans la correspondance fait dévoiler des agissements douteux du D.H.W, et très précis, l’entrepreneur soulignera qu’en date du 09/05/2009, il a reçu l’O.D.S n’excédant pas 3 mois pour les travaux de réalisation et en date du 10/05/2009, je me suis déplacé en compagnie du subdivisionnaire de l’hydraulique de la daïra de Dahmouni où nous étions surpris de voir la tuyauterie posée ça et là, anarchiquement dira l’entrepreneur qui ajoute : « cette tuyauterie servant au projet d’A.E.P était exposée durant plus de 8 mois à toutes les conditions climatiques sans aucune norme de protection et pour ce je n’ai signé aucun contrat de qualité ou autres, et le seul alibi c’était une attestation délivrée par la subdivision de l’hydraulique illustrant le nombre de tuyaux et qui a eu l’anal de l’entreprise ainsi que du D.H.W, et en date du 11/05/2009, nous nous somme déplacés au lieu des travaux soit tout prés du barrage de Dahmouni pour entamer les travaux en compagnie de chef de projet D.H.W, M. LAICHE Mohamed, ainsi que le représentant du C.T.H, M. GANA Fayçal, et à notre surprise, nous étions interdit d’avancé tous travaux et voire même que l’accès du barrage qui a avancé que la D.H.W n’a pas déposée le dossier relatif à la permission d’enter de la dite entreprise au niveau des services hydrauliques d’Alger et en dépit de cette situation nous étions contraint de réaliser les travaux à une distances de 900m du barrage ce qui illustre un agissement bureautique de la D.H.W qui n’a pas satisfait ses obligations envers sa hiérarchie et s’est contentée de délivrer un ODS exposant l’entreprise à des difficultés énormes, et en date du 12/05/2009, nous avant entamé les travaux de pose de canalisation, comme signale sur P.V en présence du chef de projet DHW et en date du 23-05—09, l’entreprise a creusé prés de 1500 m et le raccordement de 3000 m de canalisations et en cette date, nous étions surpris de la présence d’un fellah qui nous a interdit l’accès avançant que la canalisation fait son passage dans sa propriété (Parcelle de terre) et les conséquences ne sont pas fait attendre, l’entreprise est sanctionnée par un arrêt et depuis cette date nous attendions l’intervention de la DHW, cependant rien n’a été fait, et ce n’est qu’en date du 13-07-2009 que la DHW est intervenue, soit 50 jours après, alors que les délais de réalisation ont déjà expirés ?! tout cela en dépit de plusieurs correspondances adressées à la DHW, et pour rappel, j’ai saisis la DHW en date du 26-05-2009 dans une correspondance portant le N° 2786 pour bénéficier d’une attestation d’arrêt des travaux et pour régler le problème avec le fellah, cependant rien n’a été fait, et ce n’est qu’en date du 15-07-2009 que la DHW nous a informés que les fellahs ont été saisi et ont été convaincus et que l’entreprise pourrait entamer les travaux. Une autre façon de faire les responsabilité et de violer tous les engagements et ce n’est qu’en date du 22-07-2009 que la DHW nous a informés de la permission d’accès au barrage de Dahmouni parvenue des services de l’hydraulique d’Alger, soit 74 jours après l’ODS signé par le DHW, ce qui confirme les graves négligences combien couteuse pour le trésor public aucun attestation d’arrêt des travaux nous a été notifiée par la DHW, et compte tenu de l’importance du projet nous avons envoyé une panoplie de correspondance pour mettre le doigt sur la plaie et en date du 09-08-2009 nous avons reçu une correspondance émanant de la DHW et qui serait signée le 03-08-2009 et envoyée le 08-08-2009 et à notre surprise, le DHW avance que l’entreprise à été informée de l’arrêt des travaux en date du 16-05-2009, alors qu’en date 15 et 22 juillet et par écrit ,le DHW précise que l’attestation de l’arrêt des travaux nous serait envoyée ultérieurement, et ce qui confirme cette grave négligence, c’est qu’au niveau des services d’AEP relevant de la DHW la dite attestation nous a été notifiée en date du 18-07-2009 et devant des preuves tangibles, le DHW se démarque de ses engagements et porte préjudice à un projet comme bienfaiteur pour la Wilaya et il convient de signalée qu’en date du 26-05-2009, « j’ai adressé à la DHW une correspondance relative au refus du fellah notre accès et le DHW avance que l’attestation de l’arrêt des travaux nous a été délivre le 16-05-2009 ».Et à l’heur ou nous mettons sous presse, nous apprenons que l’entreprise a saisi l’huissier de justice sur ordre du président du tribunal de Tiaret qui s’est déplacé sur les lieux démontrant que la DHW a saisi un seul fellah et les autres n’ont pas été informés et que l’entreprise ne peut entamé les travaux puisque l’accès lui sera interdit par les autres fellahs tout à signaler que le tribunal de Tiaret, a été saisi pour l’entreprise en date du 31/08/2009 et considérant cela comme une véritable sanction puisque depuis la date du 16/05/2009 notre matériel et notre équipement ont été mobilisés pour les travaux cependant rien n’a été fait de devant ces dépassements, dira l’entrepreneur le recours à la justice est un droit et la demande d’ouverture d’une enquête, c’est plus qu’un devoir en raison du coût et de la valeur du projet.

Abdelkader BERREBIHA.
Mardi 22 Septembre 2009 - 07:49
Lu 1577 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+