REFLEXION

Tentatives de cambriolage juste à proximité du tribunal de Mostaganem



La rue Berrais Abderahmane semble être devenue le terrain de chasse  privilégié des malfrats, qui  opèrent de jour comme de nuit. En effet, trois jours après la lâche agression dont a été victime une jeune avocate du barreau de Mostaganem, les malfrats ont à nouveau frappé et cette fois en tentant de défoncer un magasin d’alimentation générale situé sur la rue citée plus haut et limitrophe au tribunal de Mostaganem, malheureusement pour eux, le rideau n’a pas céder. Un autre magasin, un kiosque, qui revend des fruits, des produits laitiers, des jus et de l’eau minéral, a été visité mais comme, il n’y avait pas d’argent à l’intérieur ni d’objets de valeur, les malfrats n’ont rien emporté, d’après le propriétaire du magasin, désabusé et qui ne comprenait pas pourquoi on s’en prenait à son magasin  qui ne contient rien d’intéressant. Le propriétaire a tenu à nous rappeler, qu’il a saisi les services concernées à plusieurs reprises pour construire un kiosque en dur mais que sa demande n’a jamais été prise en considération, sous prétexte que cette place doit rester un espace public mais entre temps, il y eu bien deux constructions en dur, à l’image des toilettes publiques. La situation semble se dégrader au niveau de ce quartier et plusieurs agressions et vols ont été perpétrés durant ces derniers mois. Les propriétaires des magasins dont la plupart sont des grossistes, lancent un  SOS en direction des autorités pour sécuriser le périmètre de jour comme de nuit, ils veulent aussi l’installation de lampadaires pour dissuader les voleurs, qui profitent de l’obscurité pour opérer en toute impunité. D’après des gens du voisinage, le groupe qui est derrière l’opération de la nuit dernière, était composé d’au moins quatre jeunes armés de couteaux et d’un fusil à pompe. Ce n’est que grâce à l’intervention d’un voisin, qu’ils ont fini par laisser tomber et fuir. C’est justement qu’avec l’implication des citoyens et le durcissement des peines et des conditions de détentions que l’on pourra avoir un peu de répit.   

Mihoub
Mercredi 29 Février 2012 - 21:54
Lu 601 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par chera charef le 08/03/2012 08:05
bonjour!comment font les souris quand les chats sont abscents?ben ils dansent!!


A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+