REFLEXION

Tentative de suicide d’une lycéenne à Frenda



Ce jeudi 12 avril 2012, aux environs de 14h30 mn, la jeune lycéenne T.F âgée de 18 ans résidente à Frenda a été admise aux services des urgences chirurgico-médicales de l’E.P.H  « Ibn-Sina » de Frenda après une tentative de suicide en absorbant  une quantité d’eau de javel apprend-on de source généralement bien informée qui ajoute que le mobile serait relatif à des problèmes d’ordre familiaux  comme il convient de signaler que la jeune lycéenne suivait sa scolarité au niveau du lycée « okba Ibn-nafie » et qu’elle a été gardée en observation puisque ses jours sont loin du danger nous indique une source hospitalière. Pour rappel, le phénomène du suicide prend des proportions alarmantes à Frenda après la hausse du taux de criminalité et pour illustration le 08 avril 2012, aux environs de 15h10mn, le nommé O.Y âgé de 40 ans, marié et père d’enfants est monté sur le toit du siège de la daïra et a voulu se suicider en se jetant du haut mais cette tentative a été avortée suite à la sage et vigilante intervention des policiers qui l’ont sauvé d’une mort certaine en soulignant qu’il a observé un sit-in devant le siège de la daïra revendiquant un toit pour ses enfants  ou encore une spectaculaire tentative de suicide collectif de 3 personnes : H.N 40 ans , B.B 46 ans, H.H 39 ans tous mariés et pères de familles qui sont montés sur le toit de la daïra, ce mardi 10 avril 2012, et ont tenté de  mettre fin à leurs vies en se jetant du toit du siège de la Daïra, et heureusement  un cri de sagesse émanant d’un officier de police très respecté a trouvé écho avec un bon chemin à la raison, tout à noter que cette tentative de suicide est venue après un sit – in devant le siège de la Daïra où les revendications s’axaient sur  l’obtention de logements sociaux, et enfin le dernier cas est  survenu le 11 avril 2012 aux environs de 11h où le nommé B.M âgé de 34 ans, résidant à Frenda, s’est aspergé d’essence, et a aspergé d’essence son fils âgé de 5 ans, le nommé B.A, tentant de s’immoler par le feu, et bienheureusement l’intervention des citoyens et des policiers, a fait écarter B.M de l’usage du briquet, et dans un état un peu critique, le père et son fils ont été évacués à l’E.P.H d’Ibn-Sina de Frenda où ils ont reçu les soins nécessaires avec un très bon soutien psychologique. Le phénomène de suicide prend de l’ampleur et devient un véritable problème de société… Mais où se situent les responsabilités ?!     

Abdelkader Berrebiha
Samedi 14 Avril 2012 - 11:15
Lu 473 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+