REFLEXION

Tension après qu’un policier ait blessé un jeune à Mostaganem

RETOUR AU CALME, LE WALI PROMET JUSTICE



Tension après qu’un policier ait blessé un jeune à Mostaganem
Le policier était en compagnie de deux  autres agents qui ont eu du mal à maitriser le jeune du fait qu’il ne voulait pas obtempérer,  opposant  une résistance aux 3 policiers. Les policiers après l’avoir un tant soit peu maitrisé, à l’entrée de l’immeuble de la Caisse régionale de Mutualité agricole- CRMA - situé dans la même avenue. Ne sachant  pas à qui il avait affaire, le jeune continua à crier et à se débattre ce qui fera  réagir les passants qui avaient cru à une agression. Selon les témoins qui ont assisté à la scène, le premier  à intervenir, serait l’un de ses voisins, mais paraît-il,  voyant l’arme du policier il a dû  rebrousser chemin. Le policier  aurait demandé du renfort en utilisant son téléphone portable. En prenant conscience de la situation, le jeune a tenté de s’échapper en usant de sa force physique. Selon toujours les témoins, rencontrés sur les lieux, pris de panique,  le policier a ouvert le feu sur le jeune l’atteignant au niveau de la tête. Le jeune s’écroula et perdit connaissance, les deux autres policiers qui étaient avec leur collègue ont tout de  suite appelé  les secours d’où une ambulance de la protection civile fut dépêchée sur les lieux et a évacué le blessé vers les UMC de Tigditt avant d’être transféré vers le CHU Oran. Quant au policier qui a tiré, il a été désarmé et mis aux arrêts immédiatement par ses collègues au niveau même de la CRMA. Alertés les services de sécurité se sont dépêchés sur place pour constater les faits, mais n’ont pu l’emmener du fait qu’une foule immense s’est massée devant l’entrée de la CRMA, criant vengeance. La situation a vite dégénéré à la suite de la venue des amis de quartier du jeune, qui ont commencé à lancer des pierres sur les policiers présents. Par ailleurs, le wali de Mostaganem, M. Ouaddah Houcine, aussitôt averti, a  ordonné au chef de sureté de la wilaya de présenter  immédiatement le policier incriminé  devant le procureur de la République pour éviter tout débordement de la situation. En outre, les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de ce drame. Il est à signaler qu’au moment où nous rédigeons cet article, le jeune homme se trouve dans un état comateux.  Vers 18 heures le calme est revenu et les curieux se sont dispersés.

Charef
Lundi 28 Novembre 2011 - 22:22
Lu 1773 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+