REFLEXION

Tebri Aroubi !?



Tebri Aroubi !?
Certains candidats à la députation à Mostaganem croient qu’en concentrant leurs efforts sur la ville de Mostaganem, ils pourront garantir un siège à la future APN : Erreur fatale. La plus grande concentration d’électeurs se trouve bien à l’extérieur de la ville de Mostaganem.  Cette dernière nous a habitués à de faibles taux de participation contrairement aux autres communes de la wilaya. Celui qui n’a pas de popularité dans au moins un grand Douar, ne sera pas député.  

Réflexion
Dimanche 22 Avril 2012 - 11:10
Lu 341 fois
NON-DITS
               Partager Partager


1.Posté par Dounia le 22/04/2012 18:23
Les vrais Mostaganémois pour ne pas citer leurs noms vivent en raterait. Les Mostaganémois d'aujour d'hui sont des villages avoisinants qui ont pris le dessus. Sidi-Ali, Bouguirat, Mesra, .... et la suite. Et ceci, depuis 1962. Le Mostaganémois de souche, quand il postule pour un poste, une candidature etc....il est éliminé d'office.

2.Posté par Ghodbane3labladi le 23/04/2012 07:54
Les "mostaganémois de souche" (ou les souchiens pour employer le néologisme de Houria Bouteldja) sont une poignée de Karaghila auxquels on pourrait ajouter le sous-prolétariat urbain qui a immigré pendant la période coloniale pour des causes dont l'énumération demanderait beaucoup de temps. Parmi les derniers arrivés il faut compter les célèbres "brarik el qabtan". Après 1962 chaque responsable nommé par le pouvoir a apporté avec lui une partie de sa tribu. Il y eu aussi, bien sûr, l'exode d'une parie des "3roubia" (M'djaher, Hchem, etc) qui sont les "Mostaganémois de souche". L'exode massif et la démographie aidant a fait de la ville de Mostaganem une mégapole sans âme. Ces hordes de consommateurs insatiables et incultes ne sont pas des citadins.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+