REFLEXION

Tamanrasset : Alerte à la malaria

DES CAS DE MALARIA ET DE TYPHOÏDE DECOUVERTS PARMI LES REFUGIES MALIENS

Des médecins et des élus de la wilaya de Tamanrasset ont mis en garde contre une éventuelle catastrophe sanitaire dans les régions dans lesquels se trouvent les réfugiés venus du nord du Mali après la découverte de cas de malaria et de typhoïde ainsi que des dizaines de cas de malnutritions parmi les enfants.



Tamanrasset : Alerte à la malaria
La visite médicale de nombreux réfugiés venant du nord du Mali a indiqué que certains d’entre eux avaient la typhoïde et la malaria, une source médicale de la wilaya de Tamanrasset a précisé que pas moins de 20 personnes parmi les réfugiés venant du Mali étaient actuellement traitées pour des maladies africaines qu’ils ont contractées avant leur entrée en Algérie. Une source responsable dans la wilaya de Tamanrasset a déclaré que le ministère de la santé a préparé un plan pour prendre en charge des réfugiés malades dans le cadre du plan d’urgence du ministère de l’intérieur. Des élus de la wilaya de Tamanrasset craignent une propagation des maladies africaines aux habitants des régions du sud en raison de l’afflux continu de citoyens maliens vers Algérie. Les habitants des régions isolés dans plus de 7 communes frontalières dans les wilayas de Tamanrasset et Adrar n’ont pas de services sanitaires ordinaires qu’on trouve dans le reste des régions du pays, certaines familles habitants près de Timiaouine et Tinzaouatène font 200km pour consulter un médecin. Selon une source à la direction de la santé de la wilaya de Tamanrasset l’administration a mobilisé plus 10 ambulances pour le transport des cas au chef lieu de la wilaya et a et des médecins et des cadres paramédicaux pour soigner les réfugiés malades et faire face au risque de propagation rapide des maladies que les réfugiés qui échappent au contrôle à la frontière pourraient apporter. A savoir que La malaria est une maladie dévastatrice transmise la nuit par des moustiques. Il s’agit de l’une des principales causes de décès chez les enfants en Afrique. Les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans sont les plus exposés au danger de mourir de la maladie. La cause de la maladie a été découverte le 6 novembre 1880 à l'hôpital militaire de Constantine (Algérie) par un médecin de l'armée française, Alphonse Laveran, qui reçut le prix Nobel de physiologie ou médecine en1907. C'est en 1897 que le médecin anglais Ronald Ross prouva que les moustiques anophèles étaient les vecteurs de la malaria  jusqu'à cette date, le « mauvais air » émanant des marécages était tenu responsable de la propagation de la maladie.

Ismain
Mardi 28 Février 2012 - 21:08
Lu 602 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+