REFLEXION

TROIS FRANÇAIS CANDIDATS A L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2014 : Ces franco-algériens qui veulent diriger l’Algérie !

En présentant leurs candidatures à l'élection présidentielle de 2014 en Algérie, trois franco-algériens : Madjid Mezghenna , Kamal Benkoussa et Rachid Nekkaz, ces algériens de l’outre-mer résidents en France comptent bien aller jusqu’au bout de leur démarche politique, croyant ainsi gouverner l'Algérie à travers les ondes de Hollande. Est-ce une blague, où ils croient toujours au père noël !?



Trois français d'origine algérienne annoncent leur intention de se présenter à l'élection présidentielle 2014, une première en Algérie. En effet, ils sont déjà trois binationaux à avoir annoncé leur intention de se présenter à l’élection présidentielle prévue le 17 avril: Rachid Nekkaz, Madjid Mezghenna et Kamal Benkoussa.

Rachid Nekkaz, l’homme qui veut changer le monde !                                  
Rachid Nekkaz, est le franco-algérien qui a annoncé sa candidature depuis la frontière algéro-marocaine. De tous les candidats binationaux, il est sans doute le plus « cool ».  Personnalité publique française, il n’a quant à lui jamais vécu en Algérie. Fervent défenseur de la liberté de culte, il a, à plusieurs reprises, milité pour le droit au port du niqab en France. Il se qualifie sur son blog, comme étant le «  Candidat de la Jeunesse et du Changement aux présidentielles algériennes de 2014 ». Cet habitué des élections avait participé en France aux Municipales de 2008, Législatives 2007 et 2013 et Présidentielles 2007 et 2012 auxquelles il n’a pas donné suite après une mise en examen pour corruption. C’est dans une vidéo amateur qu’il présente sa candidature le 3 juin 2013 à la frontière Algéro-Marocaine en référence à son projet d’ouverture de l’Algérie vers le Maroc. Dans un communiqué publié sur son site "nekkazpresident.com ", ce candidat  propose la création d'un poste de vice-président réservé en priorité à une femme. Parmi les points inscrits dans son programme, figurent la « réouverture des frontières terrestres entre l'Algérie et le Maroc » et  la « lutte contre la corruption ». Nekkaz a récemment demandé la déchéance de sa nationalité Française pour « Jusqu’à ce jour, je n’avais jamais fait vivre mon autre nationalité, celle de mes parents algériens. J’ai décidé aujourd’hui de m’y attacher » a-t-il publié sur le blog de son association «  Touche Pas à ma Constitution ».
 
Madjid Mezghenna, ce chauffeur routier en France qui veut devenir président de l’Algérie
Photo mezghezna
Madjid Mezghenna, chauffeur routier en France, il veut devenir président de l’Algérie de 2014 .Cet ancien officier algérien reconverti à Alès en Chef de chantier puis chauffeur routier est certain de pouvoir changer la situation en Algérie «  je suis donc un candidat désintéressé et je pense que c’est important. Je désire au plus profond de mon être que l’Algérie aujourd’hui, soit à l’image de tous les pays démocratiques» a-t-il confié dans une interview publié dans le quotidien Midi-Libre.  Madjid Mezghenna est né dans le village de Toudert (dans la commune de Bouhamza) à l’est de l’Algérie en 1947, il est entré à l’Académie militaire interarmes de Cherchell dans la wilaya de Tipaza, il reçoit son diplôme en 1965 et devient officier de marine. Infecté par un une maladie, le jeune militaire est réformé. En 1973, il revient à Alès et entame une carrière dans le bâtiment. Il commencera manœuvre pour finir chef de chantiers avant de changer à nouveau de domaine et de devenir chauffeur-routier. Madjid Mezghenna âgé de 67 ans, qui vient tout juste d’annoncer sa candidature à l’élection présidentielle algérienne prévue en avril 2014, observe de loin le pays où il est né, l’Algérie, et qui se désire être son président dans son programme, Cet Alésien , envisage l’instauration d’un état laïque et la réforme du code de la famille et  mener une politique industrielle forte “afin de créer de l’emploi. Madjid Mezghenna a aussi pensé au tourisme ,“depuis les années noires , les gens ne veulent plus venir en Algérie. Il faut leur donner envie de revenir en créant de nouvelles infrastructures”, t-il dit.
 
Kamal Benkoussa, un financier de 41 ans  qui voit tout haut ! 
Kamal Benkoussa, est un franco-algérien, vivant à Londres, qui prépare depuis plusieurs mois sa candidature à la présidentielle algérienne. Né le 1er juillet 1972 à Charleville-Mézières en France de parents algériens, il est trader et partenaire dans un fonds d’investissement américain à Londres. En janvier dernier, l’homme crée la Ligue algérienne pour la démocratie. Kamal Benkoussa est économiste spécialiste de la finance, contributeur régulier pour plusieurs médias algériens et internationaux, traitant des sujets de politique, économie et questions sociales. Il y obtient une licence en finance en 1995, puis finit major de sa promotion de master en économie en 1996. Il enchaine avec un master en ingénierie financière aux Hautes Etudes Commerciales à Montréal. Il dirige  également le LMS (London Maghreb Network Society), qui est une association à but non lucratif dont l’objectif est de resserrer les liens socioculturels et les échanges commerciaux entre les pays du Maghreb et le Royaume-Uni.

Par Riad
Samedi 18 Janvier 2014 - 16:05
Lu 11149 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+