REFLEXION

TRIBUNAL D’ORAN : Le couple impliqué dans la vente de drogue risque de lourdes peines de prison



Le tribunal de première instance à Oran a eu à traiter, avant-hier, une affaire liée à la détention et commercialisation de drogues suite à laquelle a été poursuivi un  couple âgé respectivement de 22 et 34 ans, dont l'un est un repris de justice,  où  le représentant du parquet général a requis une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende avec obligation de paiement. Les faits de cette affaire, selon le déroulement du procès, remontent aux tout derniers jours écoulés, suite à la réception par les services de la 23ème Sûreté urbaine de fiables informations précisant la présence d’un individu en compagnie de son épouse qui activent dans le trafic de drogue au quartier « El Yasmin ». Au reçu de l’information, les mêmes services de sécurité ont lancé une enquête approfondie sur l’affaire, appuyée par la mise en œuvre d’un plan de surveillance qui a conduit à l’arrestation du suspect principal, comme il a été également procédé sur ordre du procureur de la République, à la perquisition du domicile de ce dernier où les résultats se sont avérés positifs par la découverte à l’intérieur de son domicile de 14 morceaux de kif traité préparés à la commercialisation, en plus de 9 comprimés de psychotropes de type « Rivotril », et d’une somme d'argent récoltée suite à la vente des toxines, estimée à 10 millions de centimes, et une arme blanche de type « couperet », alors que les saisies avaient été cachées à l'intérieur des vêtements féministes, où il a été procédé aussi à l’arrestation de sa femme, qui s’est avérée être impliquée à son tour dans cette affaire. Lors de l'audience où les accusés étaient présents, ces deux derniers ont nié complètement les faits qui leur sont reprochés, où l’accusé principal a confirmé que la quantité saisie en sa possession était destinée à des fins de consommation personnelle, niant totalement le délit de commercialisation des toxines, mais le représentant du parquet général a requis contre les accusés 10 ans de prison ferme, avec le paiement d’une amende, en attendant le verdict à une date ultérieure.         

Touffik
Samedi 16 Janvier 2016 - 18:59
Lu 290 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+