REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL DE MOSTAGANEM : Une femme écope de 4 ans de prison pour tentative d’homicide



Accusée d’avoir attenté à la vie d’une française, épouse de son patron, la secrétaire écope d’une peine de 04 années de prison ferme. Le tribunal criminel de Mostaganem a rejugé une affaire liée à une tentative de meurtre, durant son audience du premier Mars de l’année en cours. Les faits remontent au mois de Juillet de l’année 2012, où l’accusée répondant aux initiales de S.B, âgée de 39 ans, originaire de la ville de Mostaganem, exerçant la fonction de secrétaire d’entreprise, a tenté de mettre fin aux jours de l’épouse de son patron, une française répondant aux initiales R.F. M.A, âgée de 68 ans. Appelée à la barre, la mise en cause nia en bloc la tentative de meurtre pour laquelle, elle a été accusée, déclarant qu’elle était partie au domicile de son patron à la recherche d’une bague qu’elle avait perdue au sein d’une chambre de l’appartement dont elle dispose de tous les clés. Sur les lieux, elle a rencontré l’épouse de son patron en lui expliquant le motif de sa présence. Après la recherche de son bijou perdu qu’elle n’a pu retrouver, la femme du patron l’accusa d’harceler son époux ». Venant  en aux mains, les deux femmes se sont bagarrées, et la secrétaire a fini par se sauver vers une fenêtre, où elle a fini par se faire pousser par la française, toujours selon ses déclarations. Malheureusement, le procureur, lors de son réquisitoire, a fini par piéger l’accusée, par ses appels téléphoniques qui indiquent que cette dernière avait demandé à son patron de ne pas rater le rendez-vous fixé par le notaire qui l’attendait, et c’est de cette façon qu’elle est parvenue à éloigner l’époux du domicile conjugal, où il se trouvait en compagnie de son épouse. Poursuivant son réquisitoire le représentant du ministère public a ajouté encore la présence d’un oreiller taché de sang, dont l’accusée a tenté d’étouffer sa victime avec, après avoir cassé une assiette sur sa tête tout en requérant la perpétuité à l’encontre de cette dernière. Quant à l’avocat de la défense, il a tenté par tous les moyens de déculpabiliser de tous les reproches sa cliente, en sollicitant la cour de l’acquitter. Quittant la salle d’audience, les membres de la cour se sont retirés pour délibérer, et finir par la suite, par prononcer le verdict de 04 années de prison ferme pour l’accusée.     

L.Ammar
Mercredi 1 Mars 2017 - 19:18
Lu 918 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 22-11-2017.pdf
3.42 Mo - 21/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+