REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL DE MOSTAGANEM : Un ingénieur condamné à 10 ans de réclusion pour meurtre

Le tribunal criminel de Mostaganem a rendu dimanche dernier, son verdict sur l’affaire du crime de Sidi El Medjdoub, qui a défrayé l’actualité locale durant l’été dernier. L’accusé, ingénieur de son état, a été condamné à une dizaine d’années de prison ferme.



Le tribunal criminel près la cour de justice de Mostaganem a jugé  dimanche,  lors de sa 39ème audience, une affaire liée à un homicide volontaire, dont l’accusé principal a été condamné à une peine de 10 ans de prison ferme. Les faits de cette affaire remontent au 04 du mois d’Août  de l’année 2016 où le mis en cause, conduisant son véhicule, une Peugeot 206 a été pris entre deux  autres véhicules  ( une Scénic et une Logan)  en pleine pente sur la route à Sidi El Medjdoub .Klaxonnant  pour se libérer et continue son chemin, le conducteur du premier véhicule s’énerva et descendit de ce dernier  , pour finir  par se bagarrer avec l’accusé, en le rouant de coups avec une béquille qu’il a arraché  au passager d’un des véhicules.  Se défendant avec ses bras pour éviter les coups de son agresseur, l’ingénieur s’arma d’un couteau qu’il retira de la boite à gants et tenta de riposter en portant un fatal coup de couteau au ventre de son adversaire. Evacué aux urgences, la victime finie par rendre l’arme. Ayant appris la triste nouvelle, l’accusé se livra à la police sans trop attendre. A la barre, l’accusé, répondant aux initiales de B.H, âgé de 46 ans, ne nia point les faits qui lui ont été reprochés et tenta vainement de justifier son acte pour se défendre et faire éloigner son adversaire. Intervenant à son tour, l’avocat général axa son réquisitoire sur la gravité des faits et condamne l’accusé à une vingtaine d’années de prison ferme. L’avocate a tenté en usant de tant de moyens, lors de la plaidoirie, d’innocenter son client en axant son intervention sur la légitime défense de l’accusé. A la fin du jugement et après avoir écouté toutes les parties, les membres de la cour se retirèrent pour délibérer et finirent par prononcer le verdict d’une dizaine d’années de prison ferme pour le coupable, en larmes aux box des accusés.

L.Ammar
Lundi 20 Mars 2017 - 18:02
Lu 628 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي