REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL DE MOSTAGANEM : Trois affaires liées aux activités terroristes à la barre



La 18ème audience du tribunal criminel a été consacrée aux affaires liées au terrorisme, pour ce faire, trois procès se sont succédés, avec la même composante du tribunal, en ce qui concerne les juges professionnels. Quant aux membres du jury, le tirage au sort s’est fait, pour chaque procès. La particularité de cette audience, est que l’accusé L.Nabil a comparu à trois reprises devant la barre. Pour les deux premières affaires, L. Nabil, a écopé de 3 ans de prison ferme pour l’une et l’acquittement pour l’autre. Quant à la troisième affaire, trois accusés y sont impliqués à savoir L. Nabil 24 ans, C. Wahid 28 ans et S. Nourredine 30 ans. Selon l’arrêt de renvoi, S. Nourredine s’est rendu à la gendarmerie de la commune de Sayada, en date du 06 mars 2009, transféré à la police spéciale de la 2ème région militaire, il raconta son itinéraire pour rejoindre le groupe de terroriste, agissant sous l’appellation « Hawmet Dawa- Essalfia », en passant par Boumedfaâ, Tipaza et Ain Defla, ainsi que les différentes péripéties durant son adhésion à ce groupe et participation à des actions armées, telles que l’attaque d’un barrage de gendarmerie à Boumedfaâ en 2008, où un gendarme a été tué, le vole de 20 millions de centimes du domicile d’un citoyen, ainsi sa participation à un accrochage. Le 10 mars 2009, C. Wahid s’est rendu, à la gendarmerie, mettant fin à ses activités et le 11 mars 2009, soit au lendemain L. Nabil, lui aussi s’est rendu au service de sécurité. Au terme de l’ensemble des procédures y afférentes à l’enquête préliminaire et les différentes phases de l’instruction, la chambre d’accusation, à la suite du réquisitoire du procureur général en date du 15-11-2009, les accusés d’activité terroriste d’atteinte au symbole de la nation, réprimés par les articles 87 bis et 87 bis alinéa 2 et 3. À la barre, les trois accusés, qui se sont succédés la tête bien sur les épaules, ont raconté à demie teinte les péripéties de leurs séjours passés sur les monts. Le représentant du ministère public, à la suite d’un très bref réquisitoire, requiert la peine de 12 ans de réclusion criminelle, à l’encontre de S. Nourredine et l’application de la loi pour les deux autres. Au terme des délibérations, les trois accusés ont été condamnés à la peine de 3 ans de prison avec sursis. La défense a plaidé la loi sur la concorde civile et la réconciliation.

S.A.A
Jeudi 21 Octobre 2010 - 00:01
Lu 653 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+