REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL DE MOSTAGANEM : Deux faux-monnayeurs condamnés à 10 ans chacun

Le tribunal criminel de Mostaganem a traité en son audience de dimanche dernier, d’une affaire liée à l’introduction sur le marché national de billets de banque, contrefaits en coupures de 1000 dinars et 2000 dinars et a condamné les auteurs à la peine de 10 années de prison ferme pour les deux mis en cause, et de 08 années pour le troisième élément du réseau.



Quant à l’élément principal ; il s’est suicidé en apprenant  que son réseau a été démantelé. Les faits de cette scabreuse affaire remontent à l’année 2011 où l’un des éléments du réseau  chargé de la mise en circulation à travers le marché national, versa la somme de 6000 dinars (03 billets  contrefaits  de 2000 dinars) à une étudiante  après avoir passé un bon moment avec elle. Cette dernière, ignorant qu’elle a été payée en fausse-monnaie, remis l’argent à sa mère. A son tour, la maman se hâta de le verser avec une autre économie sur son compte bancaire. Surprise d’entendre, le guichetier l’informait que parmi le montant qu’elle tend à verser, 03 billets sont des faux. Enquêtant sur la provenance des billets contrefaits et suite aux informations fournies par l’étudiante, les éléments de la police parviennent à remonter la piste et à arrêter le premier de la bande qui avoua les faits qui lui sont reprochés, et en dénonçant le reste des éléments du réseau de la fausse-monnaie. Appelé à la barre, l’accusé avoua tous les faits et déclara qu’il a regretté son crime et depuis, il a tenu à dénoncer tous ses complices pour mettre un terme à cette activité si nuisible à l’économie du pays. Le deuxième malfaiteur, a tenté de nier son implication dans cette affaire, en déclarant qu’il a toujours vécu en Belgique, et était presque absent de chez lui, et ignorait  de l’activité de son ami, qu’il hébergeait dans son domicile à Stidia .Le troisième élément ,résidant à Oran a déclaré à son tour ,ignorer tout de la fausse monnaie, dont il détenait tout un sac qui lui a été remis par l’auteur principal du réseau . Intervenant, l’avocat général a relevé la gravité des faits tendant à l’introduction de la fausse monnaie sur le marché national,  et sa mise en circulation  pour affaiblir l’économie nationale par la submersion avec des billets contrefaits  afin de faire baisser la valeur de la monnaie officielle.  Lors de son réquisitoire, le procureur a requis une peine de 15 années de prison ferme à l’encontre des trois auteurs. Délibérant, la cour a condamné deux des malfaiteurs à 10 années de prison chacun et le troisième à une peine de 08 années de prison, avec le versement d’une amende de 300 millions de centimes.        

L.Ammar
Lundi 29 Mai 2017 - 19:38
Lu 339 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 25-11-2017.pdf
3.92 Mo - 24/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+