REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL DE BLIDA : Khalifa condamné à 18 ans de prison ferme



L’ex-milliardaire, Abdelmoumène Khalifa a été condamné à 18 ans de prison ferme,  d'une amende de Un million de dinars et la confiscation de tous ses biens. Le verdict a été prononcé en fin de matinée  du mardi par le tribunal de Blida. Le Procureur de la République du tribunal de Blida avait requis la perpétuité à l’encontre de l’ex-magnat algérien. Le procès de Rafik Khalifa avait démarré le 4 mai dernier au tribunal de Blida. En 2007, Rafik Khalifa avait été condamné par contumace à perpétuité. AbdelmoumèneRafik Khalifa, est poursuivi pour les chefs d'inculpation que sont notamment "association de malfaiteurs, abus de confiance, faux et usage de faux dans des documents administratifs et bancaires, corruption, et banqueroute frauduleuse". Des chefs d'accusation ayant conduit le même tribunal à prononcer, lors du premier procès qui s'était déroulé en son absence en 2007, une peine par contumace d'emprisonnement à perpétuité. Réfugié à Londres depuis 2003, l’ex-golden boy a été extradé vers son pays en décembre 2013. De longues heures durant ses plaidoyers, l’ex-milliardaire déchu s’est attelé à nier les faits liés notamment à la falsification des actes d’hypothèque de biens immobiliers lui ayant permis l’acquisition d’un crédit bancaire pour la création de Khalifa Bank, se contentant juste de reconnaître l’existence d' « infractions » à la loi s’agissant de la seconde procédure. Les autres accusés, au nombre de 70, dont 21 en détention, ont été également unanimes à tenter de se dédouaner par rapport aux charges qui pesaient sur eux, avant qu’ils ne soient « appuyés » ultérieurement par les plaidoiries de leurs avocats ayant argué de l’absence de « fondements juridiques » des accusations portées à l’encontre de leurs clients. Le tribunal criminel de Blida a egalement  condamné  neuf prevenus poursuivis  pour les mêmes  chefs d'inculpation dans la dite affaire  Khalifa,  à des peines de prison ferme allant de 10 ans ferme  à 2 ans de prison  avec sursis  : 10 ans de prison ferme à l'encontre de Guellimi Djamel, 5 ans de prison ferme à l'encontre de Rahal Omar, 6 ans de prison à l'encontre d’Issir Idi, 8 ans de prison à l'encontre de Chaâchoua Abdelhafid, 6 ans de prison à l'encontre de Chaâchoua Badreddine, 3 ans de prison ferme à l'encontre de Meziane Ighil, 8 ans de prison et un million DA d'amende contre Mir Omar,  3 ans de prison ferme à l'encontre de Foudad Adda et 2 ans de prison avec sursis contre Larbi Salim et Dahmani Noureddine.                            

Rym B.
Mardi 23 Juin 2015 - 18:30
Lu 364 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+