REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL D’ORAN : Le baron ‘’I phone’’ et son acolyte écopent de 15 ans de réclusion

Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, a infligé après délibération, une peine de 15 ans de réclusion criminelle à l’encontre de deux barons qui étaient en fuite depuis 2013. Il s’agit en effet de L. M, surnommé ‘’I Phone’’, et D. A, suite à leur implication dans une affaire de transfert et de commercialisation de 6 quintaux de kif traité.



Les accusés ont été condamnés sur des accusations de création de réseau criminel pour détention et commercialisation de drogue. Quant au Représentant du parquet général, il a requis à l’encontre des deux accusés, une peine de 20 ans de prison ferme. Les faits de cette affaire ont été déclenchés le 28 Septembre 2013 suite à des informations atterries auprès de la brigade anti-drogue auprès de la Sûreté d’Oran, précisant la présence d’un réseau criminel d’être sur le point de tenter une opération pour faire acheminer une quantité de 06 quintaux de kif traité. L'ouverture d'une enquête approfondie dans cette affaire appuyée par un mouvement de guet et de surveillance, a conduit à prendre connaissance de la présence effective d’un réseau criminel de contrebande de drogue en provenance du Maroc, et son acheminement vers la Capitale de l’Ouest,  pour son écoulement à travers plusieurs communes, telles que, El Kerma, El Hamri et la Bastille. Après d’intenses investigations, la brigade de Recherche et d’Intervention (BRI), en coordination avec les hommes de brigade judiciaire, ont réussi à appréhender le premier accusé, L. M, alors qu’il se trouvait à bord d’un véhicule de type « Clio Campus », où une quantité de plus de 19 Kg de kif traité dissimulée à l’intérieur, a été trouvée. Interrogé, l'accusé a reconnu d’emblée les méfaits qui lui sont attribués, tout en donnant à la police toutes les informations nécessaires qui concernent les mouvements du réseau. Les investigations menées par la police ont démontré que l’accusé principal arrêté a été trahi par les autres membres du réseau en lui subtilisant la marchandise prohibée qu’il devait remettre à bon port, estimée à  06 quintaux de kif traité en provenance du Maroc, sachant que ce dernier est également impliqué dans 11 affaires similaires, suite auxquelles,  il a été lancé à son encontre 06 mandats d’arrêts internationaux. L’accusé donc a été appréhendé en possession de 19 kg de drogue, tandis que la quantité importante de 06 quintaux  a été acheminée par deux autres trafiquants qui sont toujours en état de fuite. L’enquête approfondie a donc conduit à l’arrestation du deuxième suspect D. A, ce dernier qui a été impliqué précédemment avec son frère, où ils ont été jugés pour le trafic de 8 quintaux de drogue. Les deux accusés ont reconnu devant le tribunal, les faits qui leur sont reprochés, tout en déclarant que la quantité importante de drogue n’est pas leur propriété, tandis que la défense à travers sa plaidoirie a demandé au tribunal d’alléger la peine à l’encontre du premier accusé, et d’innocenter  le second.

Touffik
Mercredi 15 Juillet 2015 - 17:21
Lu 695 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+