REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL D’ORAN : La prison à perpétuité pour le meurtrier d’un jeune militaire

Deux jeunes hommes dont un est un chauffeur de ‘’taxi clandestin’’, ont comparu, avant-hier, devant le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, pour leur implication dans le meurtre d’un jeune militaire à la plage de ‘’Bomo’’, à Bousfer où son compagnon a subi de graves blessures. Ils voulaient passer un moment de plaisir, quand les accusés les ont surpris par des coups de poignard avant de voler un sac à main et des documents.



Le tribunal a prononcé la prison à perpétuité contre le principal accusé et 10 ans de prison ferme contre son accompagnateur, un conducteur « Clandestin ». Les éléments de la gendarmerie nationale de la région de Bousfer avait reçu le 2 Octobre 2014, un appel à travers le numéro vert indiquant la découverte du  corps d'un jeune homme abandonné à la plage de ‘’Bomo’’, portant des coups de poignard sur le corps et un autre jeune grièvement blessé allongé à côté de la victime décédée, où il a été procédé immédiatement au transfert du cadavre de la victime vers la morgue de l'hôpital ‘’Akid Othmane’’ et le blessé vers le services des urgences en vue de recevoir les soins médicaux nécessaires. Les résultats de l'autopsie ont prouvé, selon les déclarations de la police judiciaire, que la mort de la victime a été causée par des coups de couteau à la cuisse gauche ce qui a conduit à la rupture des artères liées à l’appareil reproductif. L’enquête minutieuse lancée par les éléments de la brigade de recherche auprès du groupement territorial de la gendarmerie nationale a conduit à pointer d’un doigt accusateur deux personnes, dont l’une est un conducteur "clandestin" et les deux sont des repris de justice de la région. Et sur la base des déclarations données au juge d’instruction par le jeune blessé qui accompagnait la victime, ce dernier a souligné que, dans la nuit de l'incident il est allé en compagnie de la victime à la plage de ‘’Bomo’’, vers minuit, pour une randonnée, alors ils étaient approchés par deux individus, dont l’un avait brandi un poignard, avant de les  agresser,  puis il a trainé la victime vers un lieu près d'une grange à côté de la plage et lui a donné un coup de couteau fatal et saisit son sac à main et des documents personnels, en abandonnant le corps de la victime sans vie trempé dans une mare de sang.

Touffik
Mercredi 27 Avril 2016 - 17:51
Lu 607 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+