REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL D’ALGER : 32 individus devant la barre pour trafic international de véhicules



Le Procureur général près le tribunal criminel d’Alger a requis  hier mardi des peines allant de trois ans avec sursis à dix ans de réclusion criminelle à l’encontre de 32 personnes impliquées dans une affaire de trafic international de véhicules. Les  griefs retenus contre eux sont, vols avec violence, faux et usage de faux dans des documents administratifs et abus de fonction. L’enquête qui avait débuté le 26 aout 2010 a  déterminé que ces derniers ont procédé à des falsifications de dossiers,  au nombre de 92 dossiers, qu’ils ont  déposé au niveau de la daïra de Batna.  Il s’est avéré, après des contacts avec les concessionnaires concernés dont les noms figuraient dans les documents saisis, que les voitures n’étaient pas commercialisées par leurs soins, que les documents étaient falsifiés, et qu’en outre, trente-quatre (34) voitures ont été volées en Europe. Selon les informations fournies par le Centre national informatique des Douanes (CNIS), ces voitures n’ont pas été introduites en Algérie par voie maritime, et seules sept de ces voitures ont été introduites sur le territoire national frauduleusement par des émigrés bénéficiant de la double nationalité.     

Ismain
Mardi 14 Janvier 2014 - 17:55
Lu 156 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+