REFLEXION

TRIBUNAL CORRECTIONNEL A HAÏ DJAMEL EDDINE : Le voleur du pistolet d’un policier et son acolyte risquent 6 ans de prison



Le tribunal correctionnel à haï Djamel Eddine a eu à traiter, avant-hier, une affaire de constitution de bande de malfaiteurs, vol et détention d’une arme à feu, dans laquelle sont poursuivis deux accusés âgés d’une vingtaine d’années, qui ont perpétré leurs forfaits contre deux victimes, un policier qui exerce à la wilaya de Tlemcen, et un agent de la protection civile de la commune d’Oulhaça, relevant de la daïra de Beni Saf, où le représentant du parquet général a requis contre eux une peine de 6 ans de prison ferme, et une amende estimée à 500. 000 mille dinars avec obligation de versement. Les faits de cette affaire tels qu’ils se sont déroulés en audience, remontent aux tout derniers mois écoulés au quartier de Sidi El Bachir, lorsque trois personnes parmi elles un mineur se sont aventurées à surveiller deux individus à bord d’un véhicule à proximité de la société ‘’Renault’’, avant de les agresser avec une bombe lacrymogène, et réussir à voler à un policier qui était en tenue civile, sa sacoche, et prendre la fuite vers une destination inconnue malgré leur poursuite par les deux victimes. Immédiatement après l’incident, le policier accompagné par son ami, avait déposé une plainte auprès des services de sécurité, précisant avoir été agressé par trois personnes qui ont réussi à lui dérober son sac où se trouvait dedans son arme à feu, en plus de 20 balles, une somme de 50 Euros et un téléphone portable. Au reçu de la plainte, les services de sécurité avaient immédiatement  lancé une enquête approfondie  autour de l’affaire qui a rapidement conduit à l’arrestation des auteurs impliqués qui furent présentés devant la justice sur la base d’un procès-verbal d’audition, où le procureur de la République avait ordonné de placer en détention provisoire les deux suspects majeurs, tandis que le mineur a été présenté pour être jugé devant le tribunal des mineurs, sur des accusations de constitution de bande de malfaiteurs, vols divers et détention d’une arme à feu. Au cours de l’audience qui s’est déroulée avant-hier, les deux accusés ont porté des déclarations contradictoires, sans pour autant convaincre, où le parquet général a requis contre eux une peine de 6 ans de prison ferme assortie d’une amende, en attendant le verdict qui sera prononcé prochainement.          

G. A
Mercredi 30 Mars 2016 - 19:38
Lu 216 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+