REFLEXION

TRESOR PUBLIC DE MOSTAGANEM: Les salariés déposent un préavis de grève

Les salariés du trésor public risquent d’observer une grève au cas où leurs doléances n’auraient pas un écho favorable. C’est ce que l’on vient, en tout cas, d’apprendre par le biais d’un communiqué émanant du secrétaire général du syndicat national des salariés du trésor public.



TRESOR PUBLIC DE MOSTAGANEM: Les salariés déposent un préavis de grève
D’ici la fin du mois, les salariés du trésor de Mostaganem risquent d’entrer en grève si leurs doléances n’aboutissent pas. Les membres de l’organisation nationale du trésor revendiquent, à travers une lettre, plusieurs revendications qui ont été décidées et établies lors de la dernière réunion nationale, qui s’est déroulée au siège de la direction régionale du trésor d’Alger. Selon le secrétaire général du syndicat national, M. Mustapha Kabour, une liste de revendications, a été déposée sur le bureau du ministère des finances et l’union générale des travailleurs Algériens. Parmi les revendications on pourra citer : la révision de certains textes de loi qui sont restés les même depuis des années, la révision du système de remboursement à 80%, alors que la prime de rendement devrait être ramenée à hauteur de 40%. La prime de région ainsi que celle de l’assurance. Sont aussi revendiquées : le versement de la totalité des heures supplémentaires. Les contestataires estiment que leurs revendications sont légitimes et abordables pour l’Etat, surtout que les différentes administrations dépendant du ministère des finances ont été régularisées et ont bénéficié de tous les avantages. Le secrétaire général déclare que les salariés du trésor font le même boulot que les autres, pourquoi ne devraient-ils pas bénéficier de ces avantages ? À l’image des impôts, le trésor public doit aussi assumer certaines lourdes responsabilités, tout manquement risque d’influer sur les opérations des autres secteurs, ajouté à cela les heures supplémentaires et la pression subie par les salariés suite au travail titanesque effectué suite aux dernières augmentations qui ont touché la plupart des secteurs. Le dernier ultimatum accordé aux responsables est fixé pour le 31 mars prochain. Au cas où ces revendications n'aboutissent pas, les salariés rentreront dans une grève illimitée et cela jusqu’à ce que leurs demandes aboutissent. Ces revendications ont reçu un écho favorable et ont été débattues lors des rencontres régionales qui se sont déroulées il y a quelques semaines. Les salariés sont prêts à observer un sit-in devant le ministère de la tutelle pour pousser les responsables à accepter leurs demandes et rectifier certaines injustices à leurs égards, lit-on dans le communiqué.

Mihoub
Dimanche 27 Mars 2011 - 11:32
Lu 1456 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+