REFLEXION

TRAVAUX DE CONFORTEMENT A LA MOSQUEE IBN BADIS: Un projet qui ‘’patine’’ depuis 1984

Le projet de la mosquée Ibn Badis verra t-il le bout du tunnel ? Ce projet qui a connu mille et une tribulations depuis son lancement en 1984, nécessite de gros travaux de confortement de sa structure afin de les adapter aux nouvelles normes parasismiques adoptées par les pouvoirs publics après le séisme de Boumerdès.



Le lancement de l’avenant pour la consolidation de la structure sera réalisé avant la fin de cette année, a-t-on appris de sources autorisée à la wilaya. Le cahier de charges a été élaboré par un bureau d’étude privé. Le nouveau cahier des charges de ce nouvel avenant exige des soumissionnaires de présenter des offres ficelées pour le confortement non seulement de la carcasse du projet mais surtout pour la consolidation du terrain afin de prévenir toute menace de glissement de terrain. Un avis d’appel d’offres international sera lancé incessamment pour la sélection d’une société étrangère qualifiée pour réaliser cet avenant. Les autorités locales ont reçu plusieurs offres de bureaux d’études nationaux pour le confortement de la carcasse mais le choix a été finalement porté sur bureau d’étude national qui a pris en charge le confortement des fondations et la consolidation du terrain. Le gros retard dans l’achèvement de cette mosquée avait créé un problème d’adaptation avec la réglementation en vigueur. La structure de la mosquée Ibn Badis conçue selon la loi régissant les normes de construction et les normes antisismiques en vigueur durant les années 80 est largement dépassée par les dernières lois en matière de normes parasismiques. Depuis le lancement de ce projet en 1984, le pays a connu deux lois, l’une en 1999 et l’autre en 2003, suite au cataclysme de Boumerdès. Cette dernière loi est en cours de réactualisation. Le nouveau règlement parasismique national, devra être prêt en juillet prochain. Le document portant les règles parasismiques algériennes (RPR) dans sa nouvelle vision et version sera soumis à la commission technique permanente créée au ministère de l’habitat pour enrichissement. Les règles parasismiques doivent être révisées régulièrement pour les adapter au mieux aux impératifs de sécurité. Les mêmes sources précisent que les autorités locales ont inscrit pour priorité l’achèvement de sept grands projets en souffrance dans la wilaya d’El Bahia Wahran et en particulier, le palais des congrès de Haï Es Sabah et l’hôpital des brûlés de Gdyel. Le wali d’Oran a ainsi instruit les chefs de daïra et les maires de lancer le plus tôt possible les procédures d’adjudication pour les sélections d’entreprises pour la réalisation des projets en souffrance s’inscrivant dans le cadre de développement communal PCD, les délais impartis pour l’étude et le lancement minimum. Il s’agit notamment d’accélérer l’élaboration des fiches techniques et des différentes autorisations nécessaires. Une réunion de coordination s’est tenue au siège de la wilaya au niveau de l’hémicycle. « Souia El Houri » pour mettre en place une feuille de route aux fins de résoudre toutes les contraintes rencontrées sur le terrain pour concrétiser ces projets dont certains traînent depuis plus d’une quinzaine d’années.

N.Bentifour
Samedi 23 Avril 2011 - 12:17
Lu 452 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+