REFLEXION

TRAVAUX D’EMBELLISSEMENT A BETHIOUA : La ville de Sidi Amar veut rattraper le temps perdu

Depuis une décennie, la ville de Sidi Amar a toujours été délaissée par les ex P/APC qui se sont succédé à la tête de cette importante municipalité à double vocation agricole et industrielle. Ils n’ont rien fait pour améliorer le cadre de vie des citoyens qui souffraient le martyr au quotidien sans aucune prise en charge.



TRAVAUX D’EMBELLISSEMENT A BETHIOUA : La ville de Sidi Amar  veut rattraper le temps perdu
Actuellement  depuis  l’installation de cette nouvelle assemblée  populaire communale l’on constate de visu que la ville industrielle et  pétrolière  de  Bethioua ,commence à sortir de l’orné aire, et se lance ces derniers temps selon les observateurs dans l’amélioration du cadre de  vie des citoyens, selon le  constat  des représentants de la société civile. L’environnement,  est pris en charge,  du fait qu’un projet de l’incinération de la décharge publique du chef lieu de la commune de Bethioua vient d’être attribué par les services de la wilaya à une entreprise privée pour un montant de 43 milliards de cts et ce sans oublier la lutte contre le commerce informel.  Concernant ce commerce qui préoccupe les autorités non seulement locales mais aussi nationales, on a constaté ces derniers jours, son retour progressif : « Nous souhaitons à ce que ce phénomène disparaisse à tout jamais» a déclaré un commerçant du centre ville.  Sur La place du 1er-Mai-1945, et notamment sur les trottoirs du boulevard  de l’Emir Abdelkader, des jeunes,  et des enfants s’adonnent à la vente de chamia entre autres.  Ainsi, pour le maire, « ces petites activités sont circonstancielles, tout juste durant le mois de Ramadhan ». « Pour le moment, ni les agents de l’ APC, ni la police ne sont venus nous signifier de quitter les lieux et puis nous sommes là pour une période tout à fait spéciale ! » nous avancent  quelques jeunes abordés et qui affirment : «Nous n’avons pas d’autres lieux ! ».
 Le contrôle de l’hygiène et de la propreté est de mise Au sujet des produits de consommation tels que les gâteaux, brioches, zalabia qui se vendent sur les lieux insalubres : trottoirs, proximité des toilettes publiques, notre même interlocuteur dira: «Les membres des collectivités locales ont  instruit les agents du bureau d’hygiène et de la sûreté de daïra afin de préserver la santé du consommateur par des contrôles permanents. ». Les travaux d’assainissement des conduites de gaz et d’eau déjà effectués par des entreprises privés retenues par la commission des marchés ,du fait que  l’ensemble des quartiers de la ville de Sidi Amar ont fait l’objet dernièrement des travaux de raccordement en eau potable ainsi les branchements  du gaz de ville dans les habitations du chef lieu de la commune de Bethioua et même ceux du douar Araba .
 Un revêtement très attendu
Si le revêtement de la route principale  d’entrée est fait, la satisfaction est affichée à moitié chez les citoyens, car non prolongé dans les deux sens. « Nous avons travaillé sur environ 1000 ml à concurrence de la cagnotte attribuée, et des travaux d’aménagement seront lancés : bordures, carrelage entre autres ! » nous dit-on Les citoyens du quartier Cherif Lahcène se disent « frustrés après tant de mois d’attente ». Notre interlocuteur nous fait part d’un projet de revêtement de l’ancienne route de  Bouacheria  qui est dans un état de dégradation avancée. L’autre projet  est  celui de l’aménagement du rond-point au niveau de l’entrée  principale de la ville  en face du stade  Benmelouka, la réalisation d’un jet d’eau  d’embellissement qui est en voie  d’achèvement ainsi que la pose des palmiers tout au long de l’aller du nouveau tronçon de l’axe routier de l’entrée Est  du chef-lieu de la daira de Bethioua . Une étude est engagée et des prospections reçues pour  d’autres projets  d’utilité public et d’embellissement qui sont en cours de réalisation. Le maire n’omet pas de signaler que d’autres travaux sont sollicités et des fiches techniques sont à déposer aux services de la wilaya. Un autre projet initié par l’actuel DUC ,celui  du projet  de réalisation des travaux d’embellissement et de la pose du pavés des  trottoirs  qui s’étend sur un axe routier de 02 kilomètres, du fait qu’il  démarre à partir du camp 07 jusqu’au  camp  04 .Le dit projet a été attribué par les services de la wilaya d’Oran à une entreprise privée pour un montant de 11 milliards de centimes et qui dit  mieux .L’enveloppe consacrée aux projet de revêtement des routes se chiffre à environ 113 milliards selon les informations recueillies auprès de quelques élus qui ont préféré garder l’anonymat de peur des représailles administratives.
 Une piscine semi olympique en voie d’achèvement
Réalisation des terrains omnisport  combinés dans les quartiers
Aménagement et réalisation des aires de détente etc. Avec un excédent, le budget communal, exercice 2013, atteint les 80 milliards environ. Cette somme permettra d’inscrire d’autres projets. Dans le cadre du Fonds complémentaire des collectivités locales (Fccl), la commune a bénéficié d’une  enveloppe conséquente en DA pour la réalisation d’un jardin public, du carré des Martyrs et d’un espace vert.
Le secteur de l’éducation est en nette  progression
Les travaux de réalisation des deux CEM  des douars de Messaissa  et de Araba  ont été lancés  ,il y a une année environ ,et les travaux  de constructions sont en voie d’achèvement  .Ces deux nouvelles infrastructures scolaires  seront  ouvertes aux  nouveaux élèves  de ces douars dès  la  prochaine rentrée des classes  du mois de septembre de l’année en cours . Le montant du projet est de l’ordre de 19 milliards de centimes chacun selon nos mêmes interlocuteurs.
Des infrastructures hospitalières et de santé restent  à réaliser
Deux infrastructures qui tardent à venir soulager les souffrances des malades
Le projet de réalisation d’un hôpital 60 lits, était  très attendu ,n’ a pas encore  vu  le jour pour des  motifs inconnus ,alors que les trois autres infrastructures hospitalières projetées en même temps sont en voie d’achèvement notamment celui de la daira de Gdyel avec une capacité de 140 lits ,idem pour ceux de Oued Tlélat et Sidi Chami Es Senia  140 lits chacun alors que celui du chef lieu de Bethioua et qui couvre les trois importantes communes de la daira  de Bethioua  a été reporté au calendre  grecque. Notre vis-à-vis ne détaille pas ce qu’il entend par « conscientes du problème » ce qui nous pousse à poser la question de savoir  s’il n’y   aurait  un quelconque détournement de deniers publics. Ces structures, de par leur nécessité, et leur exigence même pour la santé publique, revêtent une dimension nationale.  La fermeture de l’abattoir qui dure depuis des  années
Depuis plus de quatre années l’unique abattoir de la daïra de Bethioua, une vieille structure a fait l’objet d’une décision de fermeture par la commission d’hygiène et de la santé de la wilaya d’Oran pour les motifs de l’absence d’hygiène et ne répondait nullement aux normes requises. Depuis, aucune suite n’a été réservée à ce sujet.  Des bidonvilles à éradiquer Les autorités locales ont pris conscience de la nécessité d’éradiquer les bidonvilles dans les douars de Messaissa, Araba  et de Granine « Un recensement des familles a été effectué. Nous avions pris acte de ce dossier. Nous allons revoir ce recensement. Et les familles retenues seront prises en charge dans un programme en cours de réalisation » nous a déclaré un élu pour ne citer de nom. Concernant  la résorption de l’habitat précaire (RHP), il est regrettable que ce phénomène ait été encouragé par l’assemblée sortante qui nous a léguée un lourd passif difficile à gérer et à régler dans l’immédiat.   Tous les marchands des fruits et légumes recensés, seront recasés.  Un élu rassure : « Les marchands de fruits et légumes n’attendront pas autant de temps qu’ils ne  l’ont fait, pour être installés dans leurs nouveaux stands au petit  marché, où des séparations sont en cours de réalisation et  dont les travaux ont déjà été lancé et sont en voie d’achèvement.

Medjadji H
Samedi 3 Août 2013 - 12:37
Lu 420 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+