REFLEXION

TRAVAUX ABANDONNES A CHLEF : Les habitants de Chettia interpellent les autorités locales



De jour comme de nuit, après le problème menaçant des maladies causées par l’amiante dans les maisons construites en préfabriqué  dans lesquelles vivent toujours les habitants de la ville de Chettia relevant de la wilaya de Chlef, un autre problème surgit, celui des dégradations des routes à travers tous les sites dûes  aux travaux délaissés et abandonnés par les entreprises à leur charge l’assainissement du réseau sur toute l’étendue que présente cette grande commune la plus peuplée parmi les 35 communes du territoire de la wilaya de Chlef (110.000 habitants). Une image désolante et déplorable à cause du gros matériel de l’entreprise chargée déposant  des centaines de buses  de grandes dimensions sur les trottoirs  poussent  les piétons  à  marcher sur la route réservée aux automobilistes. La population de Chettia vient de saisir les autorités locales de la wilaya par un SOS pour qu’ils puissent  intervenir dans l’immédiat  auprès de ses entrepreneurs pour reprendre les travaux avec des mises en demeure pour ceux qui ignorent le cahier de charge.       

A. Della
Mercredi 21 Août 2013 - 11:16
Lu 176 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+