REFLEXION

TRANSPORT URBAIN A ORAN : Des bus vétustes menacent la vie des passagers



De nombreuses lignes de transport urbain à Oran, sont en situation de grand désordre en raison de l'absence de contrôle rigoureux par les instances responsables, en particulier pour les bus, dont un grand nombre d'entre eux persistent à travailler en dépit de la situation désastreuse qui prévaut, comme c’est le cas pour les bus qui relient entre le quartier des Pins « Es-Sanaouber » et la région de Sidi El-Hasni, qui présentent beaucoup de défaut par l’absence de fenêtres et de portes appropriées, dont certaines d'entre elles ont été vandalisées, sans compter l'absence de certains des sièges. Vétustes et endommagés, ils constituent une menace réelle pour les passagers, et pourtant ils fonctionnent toujours et transportent des citoyens en dépit du danger extrême, dont une partie remonte au début des années quatre-vingt. La situation ne se limite pas seulement à ces bus, mais elle concerne aussi d’autres bus de transport à travers  différents sites de la wilaya qui sont devenus une véritable menace pour la vie des passagers, à travers laquelle de nombreux citoyens qui prennent quotidiennement les bus, affichent une grande crainte pour leur vie en raison de  la vétusté des dizaines de bus qui sont utilisés au  niveau de certaines routes endommagées, exigeant des instances concernées de les remplacer par d’autres plus récents plus sûr et plus pratique, et éviter en conséquence les pannes fréquentes qui perturbent  le trafic routier, en s’arrêtant n’importe où, avant de faire descendre souvent les passagers au beau milieu de la route, les obligeant à attendre l’arrivée d’un autre bus pour les déposer à leurs lieux de travail au milieu d’un grand ressentiment des passagers. Certains citoyens ont déclaré que ces bus ne disposent même pas des conditions minimales de confort et de sécurité. Malgré l’instruction du ministère des Transports de retirer tous les véhicules de plus de 10 ans, aucune mesure n’a été prise contre les utilisateurs de ces bus. Cela vient en l'absence de l'application des lois, alors qu’il était attendu que des dizaines de véhicules devraient être mis à la retraite, mais la décision n'a pas encore été mise en œuvre en dépit de plus d'un an après son apparition en l'absence d'application de la décision d'imposer une amende, en plus de la peine d'emprisonnement qui varie entre 2 à 6 mois et le retrait du permis de conduire ou son retrait définitif au conducteur, tandis que ces réglementations juridiques ne se sont pas concrétisées sur le terrain avec la preuve que de nombreux bus ne sont pas soumis au contrôle, ce qui les rend totalement inadaptée pour le transport.                         

Touffik
Mardi 8 Décembre 2015 - 17:08
Lu 274 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+