REFLEXION

TRAITEMENT DES DECHETS AU CET DE TISSEMSILT : La menace sur l’environnement est d’actualité

Les habitants de la ville de Tissemsilt qui n’arrêtent pas il y a quelques années de réclamer l’ouverture du centre d’enfouissement technique de la ville, aujourd’hui, ils ne décolèrent pas pour décrier les responsables particulièrement ceux du centre, de l’environnement, et même de la santé publique mais puisqu’ils n’ont eu aucune réaction positive quant aux effets jusque là néfastes dus à toute l’opération du traitement des déchets.



En effet, à un peu près de cinq kilomètres de Tissemsilt en allant vers Bougara  où se trouve le centre d’enfouissement technique  de Tissemsilt qui pour rappel a ouvert ses portes depuis  près de deux ans, aujourd’hui, il  est devenu une autre menace environnementale notamment sur toute la zone qui se trouve à sa proximité. En effet, ce centre doté de quatre grandes fosses reçoit quotidiennement entre cent et cent cinquante tonnes  de déchets ménagers dont  l'enfouissement de ces déchets a été réalisé selon nos sources et ce depuis sa mise en exploitation de façon précaire, parfois sans aucune contrainte ou contrôle des différentes catégories de déchets stockés et enfouis.  La même source précise qu’après le tri, l’opération se limite uniquement à l’étalage et l’enfouissement des déchets sans prendre en considération  l’installation des bouches d’aération pour l’émanation des gaz  notamment le méthane  qui est une énergie fossile mais très nocive, notre source précise que les techniques appliquées sont très rudimentaires et ne s’appuient guère sur la technicité au point où sa mission est devenue semblable à celle d’une décharge contrôlée, et encore, les taches des techniciens qui y travaillent s’entremêlent, on ne distingue plus la tache du technicien de l’environnement de celui de l’aménagement du territoire, après l’enfouissement les jus pollués peuvent s’infiltrer et polluer les eaux souterraines ou les eaux de surface qui se trouvent dans cette région à vocation agricole, les ruissellements de ces sauces peuvent être porteurs de produits chimiques cancérigènes et sont très nocifs pour l’environnement et la santé. Aujourd’hui, la situation parait incontrôlable et avec la cadence par laquelle vont les choses, les conséquences seront certainement des pollutions graves du sol et de l'eau, et des nuisances  dermatologiques  et  visuelles, sous d’autres cieux, on prévoie la méthode de capter ces émissions de méthane issues notamment des décharges à travers des procédés de captage du méthane ou des usines de méthanisation  qui le récupèrent pour produire de la chaleur ou de l'électricité.  Ce captage du méthane permet d'éviter son rejet dans l'atmosphère, et limite sa contribution à l'effet de serre mais dans le cas du centre de Tissemsilt, bruler ces émanations parait la solution la moins couteuse  aussi bien sur la santé publique  que sur l’environnement pour désamorcer cette bombe à retardement.

Abdelkader Berrebiha
Dimanche 17 Mars 2013 - 08:45
Lu 289 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+