REFLEXION

TRAITE DES PERSONNES : Les cas signalés en Algérie sont des "cas isolés"

Le représentant de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Panagiotis Papadimitriou, a indiqué à Alger que "le peu de cas" de traite des personnes signalés en Algérie "sont des cas isolés".



"Le peu de cas signalés de traite des personnes en Algérie sont des cas isolés", a indiqué M. Papadimitriou à l'ouverture d'un atelier de deux jours organisé par l'ONUDC sur la sensibilisation en matière de lutte contre la traite des personnes au profit des journalistes et représentants des médias. M. Papadimitriou, spécialiste de la prévention du crime et de la justice pénale, section de la lutte contre la traite des êtres humains et le trafic illicite des migrants, a ajouté que l'ONUDC "apporte son aide et sa contribution à l'Algérie dans le but de l'aider à identifier les cas qui seraient dans l'ombre ou qui ne sont pas visibles". De son côté, le représentant du ministère des Affaires étrangères, Mourad Adjabi, a indiqué au sujet de la traite des personnes qu'il s'agit d'un "phénomène marginal" en Algérie, relevant que cet atelier a pour but d'expliquer et de faire comprendre le concept de la traite des personnes pour éviter les amalgames et les confusions. Par ailleurs, M. Adjabi a fait savoir qu'un Comité interministériel de prévention et de lutte contre la traite des personnes sera mis en place en Algérie après la promulgation prochainement d'un décret présidentiel dans ce sens. Ce Comité qui traduit l'engagement et la détermination de l'Algérie dans la lutte contre la traite des personnes sera chargé de coordonner les activités liées à la prévention et à la lutte contre ce phénomène. Il aura pour principales missions le suivi de l'application des instruments juridiques internationaux y afférents ratifiés par l'Algérie, la coopération et l'échange d'informations avec les organismes nationaux et internationaux, ainsi que la réalisation de programmes de formation et de sensibilisation sur cette question. L'Algérie a mis en œuvre un arsenal juridique pour incriminer tous les crimes et délits liés à la criminalité internationale dans le cadre du code pénal qui prévoit des peines sévères contre ceux qui se rendent coupables de tels délits.

Ismain
Mercredi 21 Septembre 2016 - 18:33
Lu 108 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+