REFLEXION

TRAIT D'UNION : Une gifle pour les semeurs du doute



Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, vient mettre un terme à toutes les folles rumeurs colportées au sujet de la révision de la Constitution en annonçant, dans un message aux participants à la conférence africaine sur "l'évolution de droit constitutionnel en Afrique" qui se tient à Alger depuis le 17 du mois en cours que l'Algérie prépare sérieusement la révision de sa constitution. Malheureusement, certaines parties dont des partis et des personnalités politiques, excellant dans l'art de la désinformation et travaillant abondamment dans le sens de déstabiliser l'Algérie, n'ont point hésité à propager encore  des rumeurs faisant croire que la révision de la Constitution a été reportée ou simplement annulée. Or, voilà que le  message du chef de l'État vient de tomber à pic et démentir formellement  et sans appel tous ceux qui avaient tenté de semer le doute quant à la révision de la Constitution. Une révision constitutionnelle qui interviendra en apothéose à toutes les réformes initiées par le Président et à tous ses engagements à mener des réformes politiques tous azimuts, dont certains ont permis à l'Algérie de s'immuniser contre la vague dévastatrice et destructrice de ce qui est fallacieusement appelé « le printemps arabe». En optant pour des réformes politiques, l'Algérie a choisi la voie de la sagesse et du dialogue et tous ceux qui se sont exclus des dernières  consultations menées sur la révision de la Constitution  auront tort car, en politique, l'option de la chaise vide a toujours été suicidaire. En d'autres termes, le train des réformes poursuit son chemin pour aller à destination, à savoir la révision de la Constitution dont le Président de la République vient de mettre un point à toutes les supputations "d'aventuriers politiques" qui ne cessaient, d'une table ronde à l'autre, de prêcher sa remise aux calendes grecques, et que le dernier message du Président, a surpris tel une gifle "inattendue" qui vient de mettre fin au doute qu'ils tentaient de semer à travers l'opinion publique.

L.Ammar
Mardi 25 Novembre 2014 - 17:23
Lu 146 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+