REFLEXION

TRAIT D'UNION : Quand les cheminots raillent leur ‘’train-train’’ de vie



Tous les algériens savent que le secteur ferroviaire dans notre pays est mal en point et est appelé à être remis sur les rails. Outre les conséquences dramatiques suite à la mort d’une dame âgée et plusieurs blessés, la grève vient se greffer pour perturber le train-train quotidien des usagers « otages » de la situation. Cela est d’autant vrai puisqu’hier matin, après le drame du déraillement du train de Thénia-Alger, une grève inattendue fut improvisée par les cheminots de la capitale pour protester contre les sanctions auxquelles s’expose le conducteur qui serait responsable du déraillement du l’automotrice, révèle le journal info Soir. Nous apprenons en effet, que ce débrayage était tout de même annoncé en catimini, dont les rumeurs de l’information ont été finalement confirmées hier, selon certains agents en service, cette décision vient en signe de soutien et de solidarité  avec  le chauffeur qui a dérapé la semaine dernière  causant des dégâts humains et matériels considérables et avait survécu à l’accident. «C’est la goutte d’eau qui a  fait déborder le vase!»,  pestent certaines personnes sur place.  «Nous voulons  assurer la sécurité des chauffeurs et des voyageurs»,  explique un employé. «Les cheminots protestent contre les mesures  prises  à l’encontre du conducteur qui risque d’être sanctionné  sévèrement par la justice», confie un ancien retraité, chef de contrôle à la sortie  de  cette gare au journal susmentionné.  Le directeur général de la section syndicale d'Alger, Monsieur Abdelkader Sid a indiqué que le mouvement de contestation est  lié au problème de sécurité des conducteurs ainsi que les poursuites judicaires engagées à leur encontre. Même si un rapport détaillé des conditions de travail des cheminots a été remis au Ministre des Transports Amar Ghoul, l’on attend toujours les conclusions de l’enquête pour s’exprimer de façon objective. Eh oui ! À l’heure des TGV et autres moyens de locomotions ferroviaires ultramodernes, il est regrettable de voir que notre réseau ferroviaire traîne toujours à voir le jour.

AS. Mohsen
Mardi 11 Novembre 2014 - 17:11
Lu 153 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+