REFLEXION

TRAIT D'UNION : ‘’ Produits extras made in Algeria’’



Malheureusement, la cupidité de certains commerçants et fournisseurs nourrie et encouragée par le gain facile, fait que la contrefaçon serait devenue un fait presque toléré et qui profiterait à leur trafic, mensonge et manigance. Il est même constaté sur le produit contrefait, une parfaite imitation du conditionnement induisant en erreur le consommateur dupé et trompé qui ne se rend pas compte de la triche, et néglige les recommandations et préventions d’experts de l’État spécialisés en la matière et associations de consommateurs qui préviennent contre ce genre de commerce qui pourrait nuire énormément à la santé. Hélas, il n'en demeure pas moins un risque de plus en plus difficile à gérer. Ces divers produits de fabrication contrefaits, dont les cosmétiques et qui ne sont malheureusement qu’une pâle copie des originaux avec toutes les conséquences qui peuvent en découler, affectent notre santé et même notre économie qui pourrait en souffrir.  Combien de ces produits cosmétiques dangereux contrefaits inonderaient-ils le marché algérien ?, un fructueux commerce qui génère de gros bénéfices à des spéculateurs sans état d’âme qui ne vivent que pour s’enrichir au détriment d’autrui, ce qui suscite l’intérêt notamment des vendeurs illicites et de l’informel qui exposent une multitude de produits contrefaits introduits illégalement. Presque l’ensemble des produits, dont cosmétiques, produits de beauté, cigarettes, pièces détachées, de rechange,  vêtements sont imités et la liste pourrait être encore longue. Il y a même des personnes qui ont été accusées d’avoir vendu des médicaments à l’exemple de certains sirops fabriqués à base de ‘’Paracétamol’’ contrefaits  etc. Ce fléau dangereux est devenu l’une des priorités des autorités concernées impliquées dans cette lutte. Comment combattre ces fraudeurs qui usent de différentes astuces pour éviter les points les plus contrôlés par les douaniers et autres services de sécurité à savoir : ports, aéroports, postes de frontières,… pour faire parvenir ces produits dangereux ? Que reproche-t-on aux produits  « made in Algeria » non contrefaits et contrôlés, et qu’on peut consommer sans danger ? Pourrait-on relancer enfin la consommation du produit algérien, pour protéger notre économie ?

B. Adda
Samedi 25 Avril 2015 - 19:12
Lu 274 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+