REFLEXION

TRAIT D'UNION : Politicien, est-ce un secret de polichinelle ?



Mais que savons-nous des habitudes de vie de nos politiciens? À notre connaissance, tout ce qu'on en connaît concerne la nuit des élections. C'est bien peu pour en tirer des conclusions! Le fait de manger des biscuits et un verre de lait ne nous semble pas si terrible, et on ne parle ici que d'une nuit tous les 5 ans. Le politicien algérien comme le père Noël se déplace en traîneau, mais il doit descendre et remonter par la cheminée (ou le toit) de chacune des maisons, les bras chargés de cadeaux, et ceci à la veille de chaque élection! Quand on y pense, la nuit des élections a tout d'un exploit sportif! Le politicien algérien ferait-il partie de ces personnes qui, malgré leur style de vie actif, sont en surpoids? Car oui, il est possible d'être en surpoids et en santé devant les algériens, de plus en plus de sondages d’opinions le démontrent. Certes,  le politicien a un rôle d'influence indéniable auprès de ses concitoyens. Pour cette raison, on trouverait inacceptable de le retrouver dans une publicité, une canette de Coca ou une barre de chocolat à la main. On veut utiliser sa cote de popularité pour encourager les citoyens, en plus d'être sages, à aller voter? No problemo! Mais ce n'est pas de cela qu'il est question ici. En fait, ce qu'on reproche surtout au politicien, c'est son physique. Et parce qu'il est, dans la plupart des cas gros, on lui prête nécessairement de mauvaises habitudes, comme celles de manger de gros budgets et d'être paresseux. Ceci n'est pas surprenant, car l'excès de ‘’prestige’’  est jugé très sévèrement dans notre société. À la télévision ou dans la presse, ces personnes ne sont généralement pas des héros. Au mieux, ils y incarnent le meilleur ami maladroit et innocent ; au pire, le rôle du méchant. Pensez-y, êtes-vous en mesure de trouver un seul autre personnage connu des citoyens et présenté de façon 100 % positive...à part l’éboueur ? N'est-il pas dommage de renforcer l'un des préjugés les plus importants de notre société en utilisant le dernier héros des algériens n'entrant pas dans le moule?

Charef Slamani
Vendredi 12 Décembre 2014 - 16:43
Lu 148 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+