REFLEXION

TRAIT D'UNION : Nekkaz, l’ovni social !



Qualifié d’ovni par la presse française à l’époque de l’élection présidentielle française en 2007 Rachid Nekkaz, fait toujours le buzz en Algérie avec ses sorties médiatiques, plus loufoques les unes que les autres, un touche à tout diront certains, magnat du buisness diront d’autres. Il est socialement inclassable, et c’est cela qui dérange chez lui, en tout cas de l’avis d’une partie de l’opinion publique nationale. Détesté, aimé, ridiculisé, méprisé ou admiré il est du ‘’pain béni’’ pour les journaux nationaux et les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter etc. C'est que ce trentenaire, fils de parents immigrés et chef d'entreprise dont la cote de popularité avoisine à ce jour l'epsilon n'est pas inconnu, en revanche, des élus du pays. L’an dernier il déclarait : « Ce que je propose, déclare Rachid Nekkaz, c'est un gouvernement d'union nationale dont les membres seraient désignés sur la base de leurs compétences dans les domaines de l'emploi, de la jeunesse, du social ou encore de l'environnement, et non pas en fonction de leur appartenance à un parti ».Au lendemain des attentats de Paris il voulait rencontrer les responsables de Charlie Hebdo pour leur proposer d’investir pas moins de 700 mille Euros afin de leur permettre de surmonter leurs difficultés financières. “Je suis totalement sincère dans cette démarche. Je veux prouver aux français qu’ils ont complètement tort d’avoir une très mauvaise image de nous les musulmans”. Son nouveau projet est reprendre son bâton de pèlerin, contre le gaz de schiste, cette fois-ci. Après sa "Marche pour le changement" de 669 km le 1er novembre dernier, le fondateur du Mouvement pour la jeunesse et le changement (MJC) s’ébranlera à partir du 21 mars pour un périple de 1350 km d’In Salah à Alger d’après le Huffington Post Algérie. "Au départ, j’avais prévu une marche de 550 km de Tlemcen à Alger mais, j’ai décidé de changer mon itinéraire et de faire une marche d’In Salah à Alger pour que la parole des militants d’In Salah dépasse les frontières de la daïra", explique au Huffington Post Algérie le politicien de 43 ans.

AZZI S. Mohsen
Mardi 3 Mars 2015 - 18:21
Lu 428 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+