REFLEXION

TRAIT D'UNION : Les maternités de tous les risques !



Finalement, les maternités en Algérie, jouissant de l’autonomie financière voilà presque une dizaine d’années , et ne devant normalement souffrir d’aucune insuffisance sur le plan de la dotation en moyens  humains et matériels et surtout en produits pharmaceutiques, ne paraissent point porter dignement son nom qu’elles ont perdu de par la multitude de négligences constatées et les protestations de ses centaines de parturientes. Ces infrastructures sanitaires d’une importance capitale, qui devaient donner la naissance à des nouveaux nés et délivrer  tant de mères de certaines grossesses si compliquées, sont censées assumer pleinement et quotidiennement ces nobles missions, malheureusement elles ne semblent plus se conformer  convenablement à son rôle si humanitaire depuis si longtemps. Elles ont fini par devenir juste des immenses couloirs sales où la mort est aux aguets et ne pardonne plus à ces défaillances si fréquentes en ces lieux où le personnel n’accorde presque plus aucune considération à ces femmes enceintes et souffrantes. L’hygiène qui devrait s’observer en toute priorité est absente et a cédé la place à une saleté répugnante qui règne partout, sur les lits des patientes et sur les tables de chevet, qui ont perdu toute leur blancheur. Quant à l’accueil, souvent les femmes enceintes sont contraintes à prendre leur mal en patience en face de tant de mots si blessants venant de certaines blouses roses qui les blâment sans raison et les ridiculisent pour des riens. D’autres femmes sont très mal accueillies au cours de la nuit et sont obligées de rester en plein couloir à se tordre sous les spasmes en attendant le passage qui ne survient qu’aux premières heures du matin. Au bloc d’accouchement, c’est  presque le cauchemar ou le miracle car  certaines femmes enceintes ne parviennent à accoucher que par la grâce d’Allah, alors que d’autres ne le font  qu’après d’affreuses douleurs et un acte chirurgical, soit une épisiotomie ou une césarienne. Enfin, ces maternités ont fini par être haïes par toutes les femmes  à l’attente d’un accouchement, et  préfèrent aller le faire vers des maternités privées, quitte à payer si cher l'acte et ne point risquer sa vie et celle du nouveau-né au sein de ces établissements de santé  de tous les dangers !

L.Ammar
Mardi 13 Janvier 2015 - 18:30
Lu 260 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+