REFLEXION

TRAIT D'UNION : Le paradis promis par Saadani



Pour séduire plus les algériens et montrer un visage "attirant", l’ex parti unique ‘’le front de libération nationale -FLN’’, essaye de calibrer sa communication et de la maîtriser. Son secrétaire général a tourné le dos aux réseaux sociaux et aux forums qui lui sont hostiles  depuis l’avènement de l’internet. Les publications, les vidéos et les communiqués sont de moins en moins nombreux qu'auparavant. Lorsqu'ils sont publiés, c'est surtout pour essayer d'améliorer  l'image d’un parti entaché par les dissensions et les désertions. Depuis quelques semaines, le FLN a complètement changé de stratégie. Le parti organise presque hebdomadairement  des rencontres dans les villes dont la population serait ‘’jugée’’ hostile telle que la ville de TiziOuzou où dernièrement Amar Saadani a animé un meeting à lequel a assisté plusieurs militants de la région du centre du pays.  Est-ce une guerre des images qu’on est en train de vivre avec Saadani. Le parti a mis en avant, à TiziOuzou, des femmes kabyles dans le but de convaincre d'autres femmes, notamment en Kabylie, de rejoindre le premier parti en Algérie.  Le parti leur promet une "joie de vivre" et une "vie digne" dans les années à venir malgré la chute des prix du pétrole. Il faut dire que le vieux parti a entamé cette opération de relooking extrême par étapes: il a d'abord décrété un ‘’couvre-feu’’ sur les réseaux sociaux en lançant une campagne pour appeler à la discrétion totale. Il a par la suite interdit à ses militants de partager sur Internet certains sujets précis comme les divergences à l’intérieur du parti. Il leur a également interdit de photographier les bagarres entre militants. Dans cet effort déployé pour tenter d'offrir aux algériens l'image d'un "parti normal", le FLN a franchi un nouveau pas : il s’attaque maintenant à l’Arabie Saoudite, accusée par Saadani d’être derrière la chute des prix du pétrole. Cette obsession de l'image traduit le "pragmatisme" du FLN et surtout sa volonté de « rassurer » les algériens désireux de le rejoindre. Il tente de convaincre ces derniers de sa capacité de leur offrir un cadre "agréable" sous le règne de Saadani.

CharefSlamani
Dimanche 14 Décembre 2014 - 17:44
Lu 197 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+