REFLEXION

TRAIT D'UNION : Le cadeau de Daech à Al-Sissi



Hier, le président égyptien Al-Sissi, a appelé le conseil de sécurité de l’Onu à autoriser la création d’une coalition militaire internationale, mandatée pour combattre les groupes extrémistes en Libye et rétablir l’ordre dans ce pays aux ‘’immenses’’ richesses naturelles. D’ici on comprend le caractère urgent de cette  demande qui intervient dans un contexte de crise économique en Egypte où l’Etat trouve des difficultés à alimenter le marché en gaz naturel et en produits pétroliers, en plus du problème du manque de liquidités en devises dont souffre l’économie égyptienne. L’égorgement atroce de 21 égyptiens en Libye tombe à pic puisque cet acte, qui a choqué l’opinion publique égyptienne, permettra au président Al-Sissi de disposer d’un mandat populaire pour s’approprier les hydrocarbures de l’est libyen. En mettant sa main sur les gisements de l’est, Al-Sissi aura l’opportunité de renflouer les caisses de l’Etat égyptien en exportant des hydrocarbures loin du contrôle du gouvernement de Tobrok qui lui est favorable. C’est pour ça que Al-Sissi est pressé d’entrer en guerre contre Daech en Libye qui lui a offert une occasion en or pour sauver l’économie égyptienne de l’effondrement, si on sait que les pays du Golfe qui soutiennent Al-Sissi commencent à adopter une autre approche depuis l’accession au trône de Salman Ben Abdelaziz en Arabie Saoudite. Ce dernier n’a pas caché à ses proches son intention de conclure une trêve avec les frères musulmans vu le contexte actuel marqué par le contrôle du Yémen par les Houthis soutenus par l’Iran. Le souverain wahhabite a besoin d’alliés au Yémen et il ne lui reste que  les frères musulmans, bien implantés dans ce pays. De ce fait, Al-Sissi craint le pire surtout après la divulgation de l’enregistrement sonore dans lequel il traite les monarchies du Golfe de bédouins ‘’régressistes’’. Al-Sissi a une seule chance avant que les Emirats du Golfe ne changent de politique qui lui fera perdre  un appui de poids.  Donc, Daech vient de sauver le régime d’Al-Sissi. Alors qu’est-ce qu’on dit : merci Daech.     

Charef Slamani
Mardi 17 Février 2015 - 19:20
Lu 358 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+