REFLEXION

TRAIT D'UNION : ‘’ Fraudes sans état d’âme’’



Fraudes fiscales, fraudes sociales, fraudes bancaires, fraudes en bandes organisées…, Des agissements qui s’expliquent de différentes manières, où l’on peut évoquer entre autre, les moyens déloyaux destinés à surprendre un consentement, à obtenir un avantage matériel ou moral indu ou réalisé avec l'intention d'échapper à l'exécution des Lois. Des infractions commises au détriment de l’Etat, et de l’individu lui-même. Plus importantes que la corruption, ces fraudes existent dans le travail au noir par exemple, suite à un compromis entre un employeur dénué de sens, de tous scrupules et/ou d’un employé indélicat aveuglé par l’appât du gain qui ne mesure pas les conséquences de ces actes à court ou long terme qui peuvent se répercuter sur sa situation sociale, sur sa famille et même plus tard sur son avenir, en d’autre terme compromettre toute une vie. Combien de millions, de milliards de dinars, ont-ils échappé au fisc, aux instances étatiques, en raison des tricheries néfastes dans les  déclarations fiscales comportant des chiffres d’affaires erronés revus à la baisse  non conformes à la réalité ?Egalement, il est utile de discuter de ces défauts de déclarations de personnel, de  patrimoines échappant à tout contrôle qui doivent être assujettis à des assiettes de calcul ou autres dans le cadre des prélèvements fiscaux etc…. Ce sont bien sûr des impacts négatifs qui se répercutent sur l’ensemble des économies, déstabilisant financièrement le pays. Cette façon d’agir profite aux gens injustes, qui se croient invulnérables, malheureusement soutenus par ces malhonnêtes gens sans état d’âme, dont l’objectif est de s’enrichir sans se fatiguer. Le comble, c’est que ces mêmes individus qui trichent, ont l’audace de contester le cadre de vie dans lequel ils vivent, ils arrivent même à critiquer négativement certains projets auxquels ils doivent impérativement contribuer en s’acquittant de leurs obligations fiscales et qui par leurs fautes ne répondent pas très bien aux objectifs recherchés mal conçus. Disons, qu’ils ont leur part de responsabilité dans cette malhonnêteté préméditée. 

B. Adda
Mercredi 22 Avril 2015 - 19:06
Lu 223 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+