REFLEXION

TRAIT D'UNION : Faut-il interdire à la neige de tomber !



Finalement, la neige tend à devenir également une calamité fort indésirable pour les centaines de malheureux citoyens qui grelotent de froid et souffrent de faim en attendant le secours sur ces hauts-plateaux où la vie a fini par tanguer vers l’impossible face à une nature fortement déchainée. Il a suffi à la neige de tomber  pendant 72 heures d’affilée pour transformer la région « est » du pays en un territoire isolé du reste du monde, les routes qui y mènent ont été littéralement inondés par les flocons de neige. Cette neige « inattendue » s’est transformée en verglas qui a été à l’origine de plusieurs accidents pour des dizaines d’automobilistes surpris par cette dernière qui a provoqué une douzaine de morts et des dizaines de blessés, victimes de graves chutes. A ce jour des centaines de citoyens sont encore en difficulté, souffrant de la rupture des stocks d’approvisionnement en gaz butane épuisés depuis des jours, manquent de produits alimentaires. Certains présidents d’assemblées populaires communales  ont lancé  des appels de détresse à travers les ondes des radios locales en face de la neige qui les isolent depuis des jours et où toute activité a cessé d’exister. Quant à la baisse de température, elle a créé une forte tension sur le gaz dans plusieurs localités des wilayas de l’Est, particulièrement dans les zones rurales qui connaissent depuis presque une semaine une rupture de stocks et dont les citoyens sont devenus des bucherons en quête de bois. Certains douars n’ont pu être sauvés à temps d’une mort  certaine que par l’intervention des braves éléments de l’armée nationale populaire, de la gendarmerie nationale et de la protection civile qui se  sont déployés sur les lieux, en marchant vers ces misérables luttant sans merci contre le froid qui les a assiégés de partout et la faim qui les tenaillait depuis des jours. Certaines autres localités sont encore couvertes de neige ayant atteint plus de 50 centimètres d’hauteur dans certains coins avec  des routes coupées  et fermées à toute circulation. Les citoyens  de ces bourgs enclavés se plaignent, déjà du manque flagrant du gaz butane et de certains  produits alimentaires de première nécessité alors que d’autres se demandent sur le dégagement de cette neige qui les cerne de partout, qui tarde à se faire encore et  les plonge directement vers  l’âge d’un autre temps ! Faudra-t-il alors interdire à la neige de tomber !

L.Ammar
Mardi 6 Janvier 2015 - 18:01
Lu 152 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+