REFLEXION

TRAIT D'UNION : Evoluer n’est pas s’adapter !



Fournir des réponses, à toutes les questions,  peut valoriser dans certains cas de telles confidences qui pourraient être dites dans le contexte véridique, voire impossible. Dans un cas comme dans  l’autre, il est patent que l'individu d'aujourd'hui tend inconsciemment à projeter toujours l'image sociale qu'il estime faire valoir de lui alors que c'est faux. Dans ce cas alors la tendance s'est inversée depuis le temps et de plus en plus, l'individu de nos jours est soucieux de se présenter à lui-même et aux autres qu'il soit devenu responsable et tendra à se décrire comme quelqu'un de vertueux. Il est évident aussi qu'on ne peut l'être, dans la mesure où cela sort du contexte évolutif et que l'on s'évertue à ne pas changer, aussi c'est mentir aux autres et se mentir à soit même. Il semblerait qu'à ce stade où est arrivé l'individu de nos jours ne peut que lui donner matière à réfléchir sur un devenir déséquilibré, qui lui échappe, donc il ne lui reste qu'à répertorier ses propres actifs et affronter la réalité à laquelle, il n'a rien donné même dans sa représentativité permanente pour être mieux perçu par les autres. Toutefois il restera toujours le témoignage du caractère forcement subjectif qui rend aléatoire celui-ci par le comportement manifeste, sans doute par crainte de se découvrir, mais cette façon de voir les choses, pourrait aussi venir de l'extension de ce mal qui ronge la société, de la lassitude ou du changement en mieux qui fait peur, rien que par le simple fait d'y penser. Plus d'un observateur occasionnel a relevé la morosité qui affecte de nos jours l'individu, ainsi que la pratique émise qui germe de la déviation précoce dans son observation ponctuelle et pour qui la valeur morale ne signifie plus rien. Nos ancêtres ne voyaient que très confusément leurs conditions de vie et le mode dont ils s'étaient adaptés, ils n'avaient pas de raison comme aujourd'hui, de voir les choses de manière différente, comme par exemple les conceptions animistes qui n'ont plus les racines profondes et vivaces contrairement à celle de l'homme qui se prétend moderne aujourd'hui, c'est ainsi d'ailleurs que se résolve l'étrangeté de l'univers.

Said
Mercredi 25 Mars 2015 - 16:24
Lu 169 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+