REFLEXION

TRAIT D'UNION : Divorce communiste !



La nouvelle guéguerre déclenchée entre deux poids-lourds de la politique nationale, en sommes de vieux routiers de la scène burlesque du pays en l’occurrence lady Hanoune Louisa de son prénom et Sir Amar Saïdani ressemble étrangement à un début de divorce ‘’communiste’’.  En réplique à une vive critique lancée mardi dernier par Amar Saidani, à partir d’Annaba, contre Louisa Hanoune, le SG du parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur le secrétaire général du FLN, Amar Saadani, le considérant comme « une menace contre l’État algérien » rien que ça !! C’est ce qu’on pourrait traduire par ‘’talak bi eltalath’’ ou la formulation du prononcé du divorce en religion musulmane. Pour sa défense, la Passionaria a argué qu’elle est élue par des militants de son parti et pas ‘’imposée’’. Mais la meilleure défense est souvent l’attaque et cette règle, la SG du PT l’a appliqué à la lettre en décochant des flèches empoisonnées en direction du nouvel antagoniste politique  Saidani dont elle le qualifie de «dérive  dangereuse », rappelant que sa formation politique n’exerce pas le banditisme politique, faisant allusion au SG du FLN. Hanoune affirme, cependant, avoir hésité entre "pleurer ou rire" des propos du secrétaire général du FLN, c’est un peu comme au cirque on n’hésite pas à rigoler des tours faits avec des animaux ou en pleurer sur leur sort !  Suite à cette guéguerre entre les deux personnalités politiques, que la Dame de fer qualifie de «graves», Mme Hanoune en appelle à l’arbitrage du Président de la République pour qu’il « intervienne afin de mettre fin à cette relation contre-nature. Ce petit jeu, n’intéresse franchement que très peu de citoyens essentiellement préoccupés par le torrent de la vie plus ‘’terre à terre’’. Mais voilà, qu’une autre personnalité du Gouvernement ait intervenue pour faire « cesser ce conflit nuisible à l’Algérie » ce sont les propos du ‘’sage’’ Ghoul qui  lors  de la 3ème session du Conseil National du TAJ, tenue à Zeralda, a fustigé l’attaque et la contre-attaque entre les deux parties, les exhortant à s'éloigner de ces tentatives de création d'une atmosphère de tension et de haine. Fera-t-il un bon arbitre ?

AZZI S. Mohsen
Dimanche 1 Mars 2015 - 18:43
Lu 184 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+