REFLEXION

TRAIT D'UNION : À l’école des rêves



Nous ne devons plus attendre. Il ne s'agit pas seulement de ce que nous avons à gagner en éduquant les jeunes filles, mais aussi de tout ce que la société risque de perdre si nous ne faisons rien. Comment le Nigeria pourrait-il atteindre pleinement son potentiel alors que les écolières enlevées en pleine nuit n'ont toujours pas été retrouvées plus de cinq mois après les faits? Comment la Syrie peut-elle espérer se reconstruire un jour quand autant de femmes et filles sont brutalisées et traumatisées par les viols, les violences domestiques et les mariages précoces? Comment un pays peut-il assurer sa prospérité à long terme en négligeant, ou pire encore, en limitant délibérément les possibilités de la moitié de sa population? Et comment chacun d'entre nous pourrait-il se sentir bien dans un monde où les filles sont encore confrontées à ce type d'injustices? Ce sont les filles et leurs rêves  que nous avons célébré, chaque 11 octobre, lors de la Journée Internationale des Filles. En aidant plus de filles à réaliser leurs rêves, leur impact transformera le monde. Quand elles ont droit à l'éducation, à la santé et à la justice, les filles peuvent initier des progrès extraordinaires, contribuer au bien-être de leur communauté et ensoleiller notre avenir à tous. L'école des rêves constitue la preuve irréfutable que chacun d'entre nous a le pouvoir de changer les choses. Pourtant, rêver ne suffit pas ; il faut aussi passer à l'action. Nous pouvons tous faire entendre notre voix. Nous pouvons tous apporter notre contribution. Nous pouvons tous participer à un projet, nous exprimer, faire partie de quelque chose qui nous dépasse. Ce sont nos actes qui nous définissent. Et ces actes s'accumulent une personne, une étape, un dollar, un euro, un peso, un rial après l'autre  jusqu'à ce que ces voix isolées s'unissent et forment un mouvement si puissant que personne ne peut plus l'ignorer.

Charef Slamani
Mercredi 15 Octobre 2014 - 17:14
Lu 126 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+