REFLEXION

TOUTES LES CITES DE LA WILAYA SONT CONCERNEES : Les réservoirs de la discorde

Suite à la politique mise en place par l’Etat pour essayer de répondre favorablement aux demandeurs de logements, un problème qui se pose avec acuité en Algérie, les pouvoirs publics ont établi des programmes de grande envergure pour résoudre ce problème et éradiquer l’habitat précaire qui offre une image hideuse de nos villes.



TOUTES LES CITES DE LA WILAYA SONT CONCERNEES : Les réservoirs de la discorde
Cette décision irréversible de l’Etat  est plus que louable. Malheureusement, l’Etat construisit des cités dortoirs où certaines commodités n’existent guère, comme par exemple l’emplacement des réservoirs d’eau potable qui faute de places adéquates et convenables pour les installer pousse la plupart des résidents des cités à installer leurs réservoirs  dont certains sont de très mauvaise qualité sur les soit disant terrasses de leurs co-locataires alors que selon les plans urbanistiques et selon la nouvelle loi  ce ne sont pas des terrasses mais plutôt  la dalle du co-locataire.  Par ailleurs, ces cités dortoirs forment le creuset algérien où toutes les catégories  sociales sont regroupées à savoir des citadins et surtout beaucoup de rurbains dont un nombre impressionnant de gueux qui n’ont aucune éducation, ni de respect pour autrui et dont ils veulent imposer leur loi  faisant fi de l’autorité de l’Etat et des lois de la République. A cela,  s’ajoute l’incivisme de ces derniers.  Dans le même contexte, certains réservoirs sont défectueux  et causent  de gros dégâts  à savoir le débordement des  eaux de ces derniers  forme des marées qui peuvent à la longue porter un grand préjudice au logement. Ce genre de débordement  peut  au fil des jours détériorer  complètement l’étanchéité de la dalle du logement et provoquer son effondrement.  Ces rurbains essayent par tous les moyens de créer des problèmes à leurs voisins  exprès pour s’approprier le bien d’autrui. Ces résidents à l’âme injure peuvent provoquer parfois des affrontements avec les voisins et en arriver  même aux agressions physiques, et pire encore à savoir le crime. Les honnêtes citoyens sont victimes de leur  éducation face à ce genre d’énergumènes sans foi ni  loi. Quand la discorde  atteint son paroxysme et par la force des choses,  le conflit  doit obligatoirement  être  présenté devant la justice. Malgré tout cela, tant que l’affaire est pendante devant la justice, le calvaire durera.  Jusqu’à  quand ce problème des réservoirs d’eau potable  peut il demeurer ainsi ?  L’Etat  doit prendre des mesures légales pour interdire tout emplacement de réservoirs sur les toits des habitations des co-locataires et sanctionner sévèrement  tout contrevenant à la règle de droit, car la règle de droit est générale, abstraite et impersonnelle, sinon ce sera la loi du plus fort .     

Adel
Mercredi 23 Janvier 2013 - 00:00
Lu 470 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+