REFLEXION

TOUT VA BIEN : Réflexion, Liberté, Expression



Le journaliste n’est pas n’importe qui. Il est certes un mortel comme tous les autres humains. Mais, de par sa plume qui s’adresse au public averti ou non, par le biais d’une colonne d’un média, il doit d’abord être responsable, avec beaucoup de sagesse surtout, pour ne faire dans le langage des ragots, puisque l’information ou le message a ses secrets de tournures pour être véhiculée sans malveillance, ni animosité. Et ce savoir-faire, Réflexion, qui a été un certain temps mis à l’index comme un bandit de par des présumés notables et des édiles irresponsables, -aujourd’hui dans de mauvais draps, ou sous contrôle judiciaire pour d’autres-, le sait bien. Car si Réflexion fut taxé à l’époque, -de certains dinosaures qui se sont finalement avérés de tous petits lapins-, comme étant un journal malveillant et irresponsable, c’est parce que votre journal ne marchait pas avec ceux qui faisaient des affaires sur le dos de notre ville, au détriment du bien, du contribuable et de la vérité. D’où bien des pressions qui nous ont été exercées. Or, les coups qui ne tuent pas, rendent plus fort.    
En dépit de cette réalité qu’a fini par connaitre un large public tout comme beaucoup de hauts commis de l’Etat, Réflexion, le jeune canard qu’il soit, n’a jamais rampé sur son ventre comme le faisaient d’autres moustachus. Avec ses petits moyens de bord, et ses jeunes journalistes, il a défié l’armada des mécènes et grands éditeurs. Pourtant il n’a jamais mendié ou léché les bottes des responsables, parce que de par sa foi, il croit qu’il est né pour donner et non pas prendre. Il se souvient de ses premiers pas de balbutiement, en 2008, lorsque certains politicards toujours parmi nous, faisaient des mains et des pieds pour le tuer à même l’œuf. Or, par amour à ses fidèles lecteurs et la promesse faite aux Mostaganémois, pour que la Voix de Mostaganem ne se taise, Réflexion a continué bon gré mal gré toutes les embuches et tous les bâtons mis dans sa roue.    
Plusieurs ennemis de votre journal tapaient sur leurs thorax en jurant de nous éclipser. Mais la roue a tourné. Et ce sont eux qui se sont vus éclipsés. Quelle justice divine ! Et tout va bien à Réflexion, Dieu merci.  
 

Ilies BENABDESLAM
Mardi 2 Mai 2017 - 23:09
Lu 449 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-09-2017.pdf
3.55 Mo - 19/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+