REFLEXION

TOURISME: L’Algérie est classée 4ème en Afrique



Selon l’Organisation mondiale du tourisme, l’Algérie arrive au 4e rang des destinations Afrique après le Maroc, la Tunisie et l’Afrique du Sud.L’Algérie draine 1% de la fréquentation touristique en Méditerranée. En 2009, malgré la baisse de 4% enregistrée dans le flux touristique mondial dû à la crise économique mondiale aggravée par l’incertitude sur la pandémie de grippe H1N1, l’Algérie est épargnée et enregistre même un taux de croissance honorable de près de 8% .«Près de 8% de croissance du flux touristique et la barre des 2 millions de touristes a été franchie en 2009», selon l’Office national du tourisme. L’année 2010 devait maquer le passage à 2 millions de touristes, selon la même source. Les entrées aux frontières enregistrent 1 911 506 touristes pour 2009, soit une hausse de 7,89% (1 771 749 touristes à la fin 2008). Ces touristes permettent de générer des recettes estimées à 330 millions de dollars US, selon les estimations de l’ONT.La plupart des touristes, des Algériens résidant à l’étranger, représentent 71% du flux avec un total de 1 230 000 touristes. Les touristes étrangers sont au nombre de 511 000, soit 29%. Les loisirs et les affaires sont les principales raisons qui poussent les touristes à venir en Algérie. Le tourisme d’affaires a connu une forte et régulière croissance ces deux dernières années, contrairement aux missions ayant connu une baisse sensible en 2009 par rapport à 2008. Pour les affaires, l’on enregistre 208 076 visiteurs, soit 32% du total et un taux de croissance de 25,44% (165 882 touristes en 2008).Pour les missions, 18 878 visiteurs, soit 3% du total des touristes étrangers avec une régression de 40,21% (31 573 touristes en 2008). Loisirs et détente : 428 856 visiteurs, soit 65% du total avec un taux de croissance de 19,38% (359 242 touristes en 2008). Il a été en outre constaté que le nombre de visiteurs français stagne quasiment.Pour la première fois depuis 1995, la France n’est plus le premier marché émetteur de touristes vers l’Algérie. Les Tunisiens ont occupé la première position.Partant, l’Etat a entrepris des programmes de grande envergure pour améliorer la destination Algérie. «Il faut reconstruire le secteur», déclare le ministre du Tourisme en marge de l’ouverture du Séminaire international sur «l’encouragement du tourisme domestique», organisé à l’hôtel Hilton. «Le secteur doit être géré par des professionnels», précise-t-il encore.

Yacine
Lundi 18 Avril 2011 - 12:54
Lu 556 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+