REFLEXION

TOURISME : En calèche dans Mostaganem, c’est possible !

Une calèche à Mostaganem et pourquoi pas ? Sortir de la monotonie quotidienne, de la routine, de la platitude, c’est possible. Oui, se délivrer de temps en temps du mouvement mécanique et reprendre le naturel à cheval au rythme du claquement des sabots, n'est-ce pas plonger dans une tranche de vie qui vient de passer si vite qu’on ne la vit pas.



Faire une petite balade en calèche, c’est comme rendre visite brièvement à un temps passé qui nous laisse un peu de temps, de temps en temps : oui, c’est un jeu de mots que l’on sait inventer pour aller aux sources du passé. Mais, à Mostaganem, qui ne connait pas M. « Bouabdellah Lehdaydi », l'homme aux mains d’or qui, à partir de rien, fait quelque chose. C’est un « touche à tout »qui sait faire des aménagements artistiques d’un design époustouflant. Ne cherchez pas trop loin, « Bouabdellah » est juste au coin de la descente qui mène à l’avenue Raynal. Dans son parc, c’est tout un petit monde où se cache un « musée anonyme » et ne le savent que les intimes. Mais, c’est dans ce parc justement qu’ un « calèche »  blanc, attend bien sagement qu’ on veuille bien lui harnacher deux chevaux pour qu’ il prenne du chemin, un chemin de plaisance qui manque tant à notre si belle ville à qui il manque un toilettage et pad un lifting ! Oui, il suffit de quelques aménagements intelligents et Mostaganem montrera un visage plus beau et plus naturel que l’on peut visiter dans ce calèche blanc, sans se presser et admirer une ville qui a son « cachet ».Non, ce n’est pas de la nostalgie, c’est juste du plaisir simple dans la bonne humeur à prendre et à partager dans la bonne humeur et la convivialité. Nos enfants, nos amis et nos hôtes en seront ravis  de pouvoir  se payer une petite balade en calèche, à Mostaganem.Ca ne se refuse pas et ça ne s'oublie pas non plus et puis, avec une bonne compagnie, celle de quelqu’un qui a vadrouillé dans cette ville aux mille et un visages, il y a beaucoup d’autres bonnes choses à découvrir et à apprécier, à pied, en voiture, en calèche et pourquoi pas ?

Younes
Lundi 27 Juin 2016 - 16:56
Lu 533 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+