REFLEXION

TOURISME A MOSTAGANEM : M. Nouri prendra acte de la réalité des projets du secteur



Oui, Mostaganem est engagée dans un programme de développement rationnel, bien pensé en matière touristique et notamment les conditions d’accueil par des infrastructures hôtelières de niveau international en témoignent les différents projets (Ibis,Meridien….). L’infrastructure routière n’est pas restée en marge et a suivi mis à part les travaux du Tramway qui trainent de temps à autre mais, une fois terminés, la circulation reprendra ses droits et serait plus fluide. Quoi que l’on dise et malgré un passif urbanistique, architectural et peu d’investissements socio-économiques intéressants, Mostaganem deviendrait, par la force des choses un important pool touristique à condition de développer davantage la côte Est de Mostaganem. M Temmar Abdelwahid, Wali de Mostaganem, a vite compris que les enjeux stratégiques de la mise en œuvre d’une stratégie touristique est urgente.  Et il lui faudrait au Wali de composer certainement, avec un héritage handicapant à plus d’un titre. Il faudrait qu'il voit cette réalité amère des constructions en front de mer des Sablettes avec leurs gargotes et autres petits commerces, d’un autre temps, d’une autre époque .Quelle serait la décision à prendre : les démolir et opter pour un tourisme haut de gamme ou rester dans le tourisme populaire qui ne ramène  rien au budget général de la ville mais qui ramène quelques Dinars au commerçant obsédé par le gain rapide et facile. La visite du Ministre du Tourisme ne serait-elle pas aussi, l'occasion pour prendre des options sur le tourisme que l'on veut instaurer définitivement et ce n’est pas une tâche facile. D’autres, bien avant M Temmar Abdelwahid avaient procédé à la révision d’un instrument d’urbanisme (POS) maintes fois : du jamais vu, sachant que cet outil d’occupation des Sols dans le cadre d’un Plan Directeur d’Urbanisme, fait force de loi ! Le droit de l'urbanisme est une branche du droit public. Il confère aux autorités administratives un arsenal de prérogatives de puissance publique qui leur permet de faire prévaloir l'intérêt général sur les intérêts particuliers des propriétaires fonciers. Le Droit de l'Urbanisme se rattache au droit administratif, et certains aspects peuvent relever du droit fiscal ou du droit pénal. Certains pensent que le wali de l’époque, n’a rien attribué aux Sablettes et que les plans des Sablettes étaient élaborés par l’ENET (Entreprise Nationale des Études Touristiques dont le siège est à Alger et a fait approuver une étude conçue avec esprit rural il y a bien longtemps du temps des années noires. Mais, après 1992, avec la création des Agences Foncières (AFMOS / AFMAZ), c’est l’AFMAZ qui a commencé à vendre les parcelles des Sablettes dont l'étude faite par ENET et approuvée par les Services de la DUCH et c’était l’époque où tout se décidait comme au temps. Le massacre de Mostaganem a continué en faisant de la Salamandre une cité dortoir avec l’implantation du logement social qui a rendu les nouveaux promoteurs du moment de riches affairistes.  

Younes
Mercredi 31 Août 2016 - 17:49
Lu 787 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+