REFLEXION

TLEMCEN : Lalla Setti,un lieu paradisiaque



Le plateau de Lalla Setti (un espace de plaisance réalisé depuis près de trois années) connait ces derniers jours une affluence record particulièrement le soir et jusqu’à une heure tardive de la nuit. En effet, des centaines de familles, se sont rendues, sur les hauteurs des «Petits perdreaux» envahissant tout le terrain du pied de la montagne allant de Birouana sud à Attar, sur une distance de 4 km environ, où femmes, hommes ,enfants, jeunes et vieux occupaient agréablement l’espace devant une table bien garnie, un thé chaud ou simplement assis respirant l’air pur et à la fraîcheur du soir d’été. L’endroit le plus fréquenté est bien celui du jardin public, dit «lac» situé en plein centre du féerique site de Lalla Setti, mitoyen au nouvel hôtel « la renaissance » inauguré en avril dernier par le président de la république. Jamais dans l’histoire de la ville, ce lieu là n’a connu une ruée aussi importante de citoyens de Tlemcen, de touristes, de jeunes, de familles venues même des villes mitoyennes à l’occasion de la manifestation Tlemcen capitale de la culture islamique . Le téléphérique à lui seul ne suffit plus pour assurer le mouvement des centaines de personnes qui attendent à «Sehrij M’bedda» ou à «Polyvalent» pour arracher une place dans ces cabines magiques qui, en cinq petites minutes, effectuent le déplacement des «heureux» là haut sur la montagne. Ainsi, l’entreprise ETUT (Entreprise de transport urbain de Tlemcen) a renforcé son dispositif par des bus qui font la navette entre la ville et le plateau. Sur ce dernier, situé à une hauteur de 800 m d’altitude, plus aucune préoccupation n’est ressentie, et une fraîcheur limpide fait oublier à la fois l’heure, la fatigue de la semaine loin de la canicule et de la chaleur estivale. L’autre point positif, et qui mérite bien d’être cité, est celui de la sécurité parfaitement organisée dans tous les coins du site. Gendarmes, policiers et gardes communaux méritent la note complète pour les efforts déployés pour le bien-être des citoyens. Enfin, certains se demandent si toute cette réalisation est tombée du ciel. «Je me demande pourquoi n’a t- on pas parlé des hommes qui ont été à la hauteur de leur responsabilité et qui ont fait de Tlemcen, en l’espace de quelques années, une vraie perle du Maghreb», nous dira un jeune homme. Ce sont les discussions qui s’échangent ici et là dans cet endroit paradisiaque. «C’est la renaissance de Tlemcen, ville d’art et d’histoire, des mille et un vergers, de l’eau en abondance, de l’hospitalité, de la fraîcheur, de la belle vie. Voilà tout, je suis fière que Tlemcen ait des responsables conscients qui aiment leur patrie et respectent le bien-être des citoyens», nous dira une mère de famille, la cinquantaine, enseignante.

Omar Tefili
Dimanche 31 Juillet 2011 - 13:41
Lu 2327 fois
CULTURE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+