REFLEXION

TLEMCEN : Des milliards de crédits octroyés à de ‘’faux’’ investisseurs

Sur ordre du ministère des finances, les services de sécurité de la wilaya de Tlemcen auraient mené des enquêtes approfondies en lien à des affaires de dilapidation de deniers publics, au préjudice d’établissements financiers, sous formes de crédits octroyés au profit d’investisseurs et importateurs fictifs ayant utilisé de fausses identités et de faux documents, y compris des registres de commerce import/export, et d’autres en lien à de chimériques projets d’investissements d’unités de production qui n’ont jamais vu le jour, en plus d’autres projets agricoles, tels que la récupération de nouvelles superficies agricoles, et des investissements dans des projets d’élevage qui n’ont jamais été réalisés sur le terrain.



Les filaments de ces louches affaires ont été mis à nu par les directeurs de quelques établissements financiers, après une mise au point entre les sommes importantes d’argent qui ont été octroyées sous forme de crédits et la réalité du terrain, où il est apparu que plusieurs investisseurs ont pu obtenir des crédits de milliards sur la base de garanties fictives, avec l’aide et l’implication de plusieurs cadres de ces institutions financières pour ces opérations trop couteuses selon la même source. Selon des sources proches de l’enquête, l’un des investisseurs en import-export aurait obtenu un crédit de 3000 milliards de centimes à Tlemcen, et qu’il fait objet de saisie suite à une décision de justice, mais en réalité beaucoup de difficultés se posent du fait du manque de garanties, ou du moins insuffisantes pour couvrir le montant trop important qui a été octroyé à ce faux importateur, profitant de son registre import-export, qui lui avait permis de quitter le territoire national et transférer des fonds vers  l’étranger. D’autre part, des enquêtes auraient démontré que des dizaines de projets d’hectares d’arbres fruitiers et de culture de pommes de terre n’ont pas été réalisés malgré que leurs propriétaires aient bénéficié de milliards de crédits, de même pour d’autres projets d’investissements en élevage de milliers de bovins, rentrant dans le cadre de la politique d’autosuffisance alimentaire en production de lait, qui n’ont jamais vu le jour. D’un autre coté, les services compétents chargés de l’enquête, auprès de l’une des banques à Tlemcen, auraient révélé l’implication du président de la commission des crédits d’avoir falsifié des actes de garanties de plusieurs bénéficiaires de crédits, et qui aurait fait l’objet de suspension sur la base d’ une enquête, alors que la même procédure ait touché l’un de ses collaborateurs pour délit de falsification ajoute la même source. Les soubresauts  de cette enquête  pourraient conduire des dizaines de faux investisseurs devant la justice, après avoir usé de leur influence pour en bénéficier des milliards des organismes financiers publics à la wilaya, et parmi eux qui auraient fait l’objet d’arrestation alors qu’ils se trouvent en faillite après avoir utilisé des sommes considérables qui ne leur appartiennent pas, alors que des dizaines d’autres auraient donné  de fausses adresses, ce qui a rendu difficile leur arrestation précise la même source.

Touffik
Lundi 15 Septembre 2014 - 17:08
Lu 618 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+