REFLEXION

TLEMCEN : Démantèlement d’un réseau de soutien à des terroristes marocains

Suite à une série d'enquêtes menées par les services de sécurité de Tlemcen, les forces de sécurité conjointes ont réussi à démanteler un réseau de soutien et d’aide aux terroristes après l’arrestation de cinq personnes, dont trois dans une première opération, qui s’est déroulée à la région de « Zouia » à l'extrême Ouest de la wilaya, et deux autres dans la région de « Sidi Mdjahed », toute proche de « Zouia », selon des sources concordantes.



Parmi les personnes arrêtées, deux membres d'une même famille, soupçonnés d’appartenance  à une cellule de soutien et d’aide à un groupe terroriste radical au Maroc.  L’opération d’arrestation est intervenue suite à l’intensification et au renforcement des dispositifs  d'informations, des services de sécurité où il a été saisie en possession des personnes arrêtées, des vidéos, des photographies et d'autres documents qui se félicitent des opérations terroristes menées par Daesh au Moyen-Orient, en particulier en Syrie et en Irak, et également les tentatives de « Daesh » pour élargir leurs actions à portée géographique sur l'Afrique du Nord, en particulier, le soi-disant Maghreb islamique et les pays du Sahel.   Ce groupe qui a été neutralisé est considéré comme le plus important à Tlemcen depuis que cette organisation terroriste est née en Syrie et en Irak avant qu'elle élargit  sa portée géographique pour menacer l’Afrique du Nord et les pays du Sahel, tandis que les services de sécurité compétents continuent leur enquêtes pour arrêter d’autres personnes impliquées appartenant probablement à ce réseau terroriste, comme il est également soupçonné que les personnes arrêtées pourraient avoir des relations solides avec cette organisation terroriste qui a évolué de façon spectaculaire au Royaume du Maroc, qui est devenu une base importante et vitale dans la région en raison de la facilité de sa croissance au Maroc par rapport à d'autres pays de la région, surtout que « Zouia », région frontalière a constitué pendant plus de dix ans, un point stratégique aux précédents groupes terroristes pour la planification des opérations terroristes en Algérie contre des civils, et les services de sécurité, en partant du Mont « Asfour » un lieu stratégique, qui représente une frontière politique et géographique entre le Maroc et l'Algérie, que les groupes terroristes sanguinaires utilisaient comme  un lieu de stabilité pour se rencontrer et organiser leurs activités après avoir reçu des coups douloureux par les éléments des services de sécurité, en particulier l'Armée Nationale Populaire suite aux différentes opérations de ratissage qui duraient plusieurs semaines et parfois des mois pour contrer leur financement, mais ils arrivaient souvent à s’ enfuir vers le Maroc en raison de l'absence de contrôle de sécurité du côté marocain dans de telles circonstances, ce qui a été confirmé par des enquêtes sécuritaires internationales sur le fait que le Maroc ne coopérait pas avec les pays voisins pour lutter contre le terrorisme précise la même source.

Touffik
Samedi 17 Janvier 2015 - 18:37
Lu 418 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+