REFLEXION

TLEMCEN, CAPITALE DE LA CULTURE ISLAMIQUE 2011 : Biskra et Laghouat à l’honneur



Le public tlemcénien ces jours ci peut se réjouir des manifestations qui ont eu lieu dans sa cité. Ces manifestations qui entrent dans le cadre des festivités organisées est une occasion pour, le tlémcenien de découvrir diverses facettes de la culture et du patrimoine national, du fait de cet échange culturel varié. Toujours dans le cadre de la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 », à l’honneur les cultures chaouies, kabyles, oranaises, skikdie, sétifienne et autres sont déjà passées au cours de ces derniers mois, laissant de très bonnes impressions chez les habitants de la cité des zianides qui ont énormément apprécié les plateaux artistiques et culturels concoctés par les différentes délégations. Cette semaine culturelle, a été animée, par des troupes folkloriques venues de l’Algérie profonde pour voir se produire les troupes de « Merzouk » de Biskra et « Baroud » de Laghouat La cérémonie d’ouverture, à laquelle ont pris part, dimanche, les responsables du secteur de la culture de Tlemcen et des wilayas hôtes ainsi que du comité exécutif de la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique de l’année 2011 », a été marquée par plusieurs manifestations et expositions comportant des produits artisanaux, des anciens manuscrits, des tableaux d’arts plastiques et autres documents non moins très importants pour notre pays et pour celui du patrimoine des deux wilayas sahariennes.
La soirée d’ouverture abritée par la grande salle des spectacles de la maison de la culture « Abdelkader Alloula », a donné également lieu à des représentations de chant religieux « dont le madih » interprété par les troupes « Edhiaa » de Biskra et « El Kabass » de Laghouat qui ont enchanté le public, venu nombreux découvrir le patrimoine musical et culturel de ces deux régions du pays, avec d’autres groupes musicaux et jeunes chanteurs au talent merveilleux et qui vont, une semaine durant, animer la cité des zianides. Une pléiade de chanteurs spécialisés dans le chant bédouin seront également présents afin d’égayer les soirées ramadhanesques, et ce jusqu’au 15 août, date de la clôture.

C. Djamel
Vendredi 12 Août 2011 - 10:41
Lu 416 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+