REFLEXION

TLEMCEN : Arrestation de 20 marocains suspectés de lien avec les terroristes

Les services de sécurité de la wilaya de Tlemcen ont arrêté 20 immigrés clandestins de nationalité marocaine suspectés de lien avec les terroristes. Ces derniers, selon des sources, étaient recrutés dans des chantiers de construction de bâtiments, seulement leurs attitudes, avaient éveillé les soupçons.



Les services de sécurité de la wilaya de Tlemcen ont réussi à appréhender vingt ressortissants marocains pour immigration clandestine et dont l’âge varie entre 21 et 45 ans. Ces derniers étaient employés illégalement dans l’un des chantiers de construction de bâtiments selon des sources concordante. Les services de sécurité ont ouvert une enquête approfondie, en vue d’aboutir à l’identification des suspects, et connaitre les vraies motivations de leur présence sur le sol algérien, notamment après avoir découvert chez eux d’importantes sommes d’argent estimées à des millions, ce qui a donné à penser qu’ils peuvent avoir un lien avec des groupes terroristes, où servir de relais pour le service contre-espionnage du royaume chélifien, où encore servir les barons de la drogue qui envahit les frontières selon les mêmes sources. L’opération qui a permis à l’arrestation des 20 marocains, est intervenue après la mise en place d’un plan d’alerte maximale suite à l’arrestation par les éléments des gardes-frontières d’un ressortissant marocain en possession de 10 quintaux de kif traité à « el Aaricha », qui tentait de les faire franchir les frontières, ainsi qu’une importante somme d’argent estimée à 15000 dirhams, ce qui pourrait supposer être une monnaie d’échange pour  des éléments déstabilisateurs selon les mêmes sources. Plusieurs autres marocains seraient employés illégalement dans le secteur du bâtiment, dont un nombre important de 42 personnes aurait été arrêté, en moins d’une semaine, sans compter les sommes importantes d’argent trouvées en leur possession selon les mêmes sources. Cette opération de grande envergure qui a été déclenchée pour freiner le flux de marocains vers le sol algérien, a coïncidé avec la visite  du chef de la 2ème région militaire, à la région de Tlemcen pour une visite d’inspection de la ligne frontalière avec le Maroc, où il s’est enquis des travaux du fameux fossé sécuritaire creusé tout le long des frontières avec le Maroc, en vue de mettre un frein au déversement des quantités abondantes de drogue qui affluent du Maroc vers le sol algérien, et qui ont atteint pas moins de 100 tonnes depuis l’année en cours. En effet, la visite du chef de la 2ème  région militaire dans la région de Tlemcen, est la deuxième en l’espace de peu de temps. Ce dernier était accompagné du commandant du groupement de la gendarmerie de la wilaya de Tlemcen, et des responsables des trois groupes des gardes-frontières, ce qui démontre l’intérêt et l’importance  que l’Etat accorde à l’éradication du phénomène du trafic de drogue qui empoisonne l’Algérie selon les mêmes sources.

Touffik
Mercredi 16 Octobre 2013 - 22:00
Lu 457 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+