REFLEXION

TISSEMSSILT : Des quartiers de la ville envahis par les chiens errants



TISSEMSSILT : Des quartiers de la ville envahis par les chiens errants
L'adage populaire dit "quand le chat est absent, la souris danse «et dans le cas de la situation traitée, se sont les chiens qui chantent et dansent librement dans les rues de la ville de Tissemsilt. En effet, le commun des habitants de cette ville a sans doute remarqué que depuis quelque temps certains quartiers deviennent dès la tombée de la nuit un vrai théâtre pour le regroupement des chiens errants, des rassemblements par dizaines de chiens qui sillonnent en toute liberté les coins de la ville, selon les riverains, leur nombre est en accroissement dangereux ce qui représente désormais un réel danger pour leurs vies, cet état de fait est vérifiable au niveau de plusieurs endroits. Les habitants du quartier communal de Ain-Elbord se sont plaints de la présence des chiens errants et ont déploré l’absence des services communaux pour une éventuelle opération d’abattage. La même situation a été soulevée par les habitants de cité Lamhane et ceux d’El-karia qui disent que la route devienne très dangereuse dès la tombée de la nuit, des molosses s’adjugent la route et leur coupe parfois le passage vers leurs domiciles et parlant des agressions, plusieurs d’entre eux nous ont affirmé qu’ils étaient victimes d’attaques par ces chiens et d’autres ont même été victimes de morsures qui les ont conduits aux urgences. En sommes, ce phénomène commence déjà a inquiéter les habitants de la ville et une intervention de la part des responsables communaux ne serra que bénéfique voir salutaire avant que le pire n’arrive.

A.Ould el Hadri
Mercredi 22 Septembre 2010 - 00:01
Lu 608 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+