REFLEXION

TISSEMSILT : Une opération de désherbage dans plusieurs quartiers de la ville

Vaut mieux tard que jamais, l’opération de désherbage qu’avaient engagée les responsables au niveau de certains quartiers de la ville de Tissemsilt a été tout de même saluée par l’ensemble de la population laissée longtemps dans une situation de mécontentement et de colère qui par le temps est de plus en plus grandissante à la faveur de la situation intenable qu’ils enduraient depuis le début de l’été due à cette absence dans la prise en charge, des quartiers qui sont devenus plus négligés que d’habitude par la prolifération des herbes sauvages, l’accumulation des déchets et aussi par la présence des eaux stagnantes.



Cela sans oublier le facteur primordial dans cette situation qui est l’absence d’opération de démoustication à temps, ce qui est sûr, c’est ce timing un peu en retard dans lequel cette opération de désherbage s’est entamée, mais en contrepartie, certains quartiers nettoyés depuis quelques jours ont bel et bien repris les couleurs à l’exemple des cités 320, 126, 220 logements au chef-lieu de la wilaya, pourtant les habitants de la plupart de ces quartiers de la ville de Tissemsilt avaient déjà lancé l’alerte sur ce réel danger qui les guète notamment en été. S’ajoute à cela les vides sanitaires des blocs qui pour certains restent encore non curés et remplis par les eaux usées, on se rappelle depuis quelques mois qu’ils étaient en guerre contre les moustiques et autres petites bestioles qui ont quasiment envahi la ville au point où on ne peut pas circuler sans qu’on soit incommodés par l’envahissement des milliers de larves de moustiques notamment la nuit, négligence ou laisser aller, désormais peu importe du moment que le résultat est là même si l’opération n’est pas généralisée aux autres quartiers et au curage des vides sanitaires (caves), ces milieux idéaux pour le pullulement de toutes sortes de bestioles notamment les moustiques qui avaient créé  un vrai enfer pour les citoyens dont la vie leur est devenue insupportable à plus d’un niveau notamment avec cette chaleur et cette eau qui fait malheureusement défaut par moment. Enfin, il est objectif de dire que le désherbage aux niveaux des quartiers concernés a nettoyé les coins et autres rues et ruelles de la ville mais il reste aux responsables d’engager d’autres opérations de pulvérisation de produits insecticides, de nettoyage des égouts et de curage des caves pour parer aux risques qui guettent la population et bien couronner l’opération.

A. Ould El Hadri
Mardi 26 Juillet 2016 - 18:58
Lu 208 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+